Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

Troublemaker | Feat Neal ♥

 :: Let's play ! :: Zhakal :: Limia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 30 Juil - 0:33

Troublemaker


feat Neal





« Je sors. Toi, tu restes là. »

Le principal concerné, une boule de poil toute noire, regarda Alexander d'un air indifférent. Traduction : cause toujours, c'est l'heure de ma sieste. Dire que cet animal viendrait sûrement le réveiller quand il dormirait pour demander à sortir. Ce n'est pas comme s'il n'avait pas l'habitude après tout.

Tout de noir vêtu, avec cette habituelle tenue qu'il utilisait pour ses missions, préalablement armé de son poignard fétiche dans une poche et un flingue dans l'autre. Une mission, c'est justement la raison pour laquelle il devait sortir. Un mec lambda lui avait demandé d’exécuter un autre mec tout aussi lambda. Du moins, c'est ce qu'il avait pensé en lisant le nom, mais il en était venu à douter en voyant la somme qu'il était près à dépenser pour que l'affaire se fasse. D'ailleurs, si quelqu'un osait avancer que la vie n'a pas de prix, Alex lui répondrait que si et qu'il pourrait le démontrer à chaque fois qu'on lui donnait de l'argent pour mettre fin à l'une d'entre elle.

Si on lui avait dit, il y a quelques années, qu'il tomberait si bas dans la morale, il aurait eu du mal à y croire. Cependant, si on lui avait dit que l'opinion qu'il portait aux êtres en général et à l'humanité en particulier baisserait autant dans le négatif, il aurait eu du mal à y croire aussi. Oui, les choses avaient bien changées depuis cette époque. Ceci dit, quand il regardait les liasses de billets qu'il recevait et qui lui permettaient de vivre correctement, il relativisait.

Le jeune homme sortit alors de sa maison, clenchant la porte derrière lui. Ça pouvait paraître étrange, mais il ne fermait à clé que lorsqu'il se trouvait à l'intérieur : si quelqu'un souhaitait vraiment entrer, il trouverait un moyen de le faire de toute façon. Autant quand il était chez lui, il préférait ralentir cette personne autant que possible pour ce préparer à une potentielle confrontation, autant quand il n'était pas là, ça lui était bien égal. Il n'y avait rien qui lui soit précieux dans cette maison, après tout. Sauf son chat, mais ce dernier savait très bien comment se planquer sous le lit s'il entendait des bruits suspects. Il savait aussi où viser s'il se sentait en danger : genre, les yeux. Si Alexander ne l'emmenait pas avec lui, c'est justement parce qu'il savait qu'il était plus en sécurité à l'intérieur qu'avec lui en mission.

Bien, il était temps qu'il se mette en route. Depuis qu'il avait le nom de sa victime, il avait eu le temps de repérer où elle habitait et quelques unes de ces habitudes. Ça avait tout l'air d'être un de ces bourgeois de Limia, ce qui pouvait en parti expliquer la somme qu'Alex devait recevoir. En tout cas, il savait qu'il avait l'habitude de sortir de chez lui vers cette heure-ci, ce qui pourrait lui offrir une bonne occasion de l'attraper sans avoir à infiltrer sa maison. Ce n'était pas tellement que ça poserait problème, mais plutôt qu'avec l'incertitude qu'il n'habite pas seul, il ne tenait pas à devoir faire de morts inutiles.

Se tapissant dans une rue à l'écart des yeux, le fantôme attendit de repérer sa proie, attentif aux moindre bruit. Sa main se porta rapidement à son flingue en remarquant quelqu'un arriver, mais se stoppa à temps en remarquant qu'il ne s'agissait pas de la personne qu'il attendait. Et bordel, il aurait pourtant préféré. L'arrivant avait une chevelure assez flamboyante pour qu'il soit capable de la reconnaître du premier coup d’œil et déjà qu'il n'était pas enchanté de la voir habituellement, cette fois était encore pire.

« Neal ? »

Alexander prononça quelques jurons intérieur, mais renonça à l'envie de tirer dans le sol pour évacuer son agacement : trop bruyant. Surement trop impulsif aussi. Pour autant, la présence de Neal ne signifiait rien de bon pour lui. Ce gamin, qui ne devait pas être beaucoup plus jeune que lui – si tant est que l'on puisse encore lui donner un âge étant donné sa situation vitale – risquait de faire foirer son plan en venant ici. Alex avait autre chose à faire que de jouer aujourd'hui.

« J'espère que t'es pas là pour me gaver, je suis en mission. »

Ça devait plus ou moins équivaloir à un “bonjour” dans la langue Rowen. Il n'était pas particulièrement réputé pour sa bonne humeur de toute façon, en particulier quand on le dérangeait. De toute façon, le brun savait que Neal ne se laissait pas impressionner pour si peu.

Code by Joy
avatar
Messages : 67
XP : 136
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 21/07/2016
Age : 21
Localisation : Dans ton c... coffre fort ?
Familier : Un chat, Abruti. Tout est dans le nom.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Aoû - 17:58
  • Neal SEADWORTHY
  • Alexander ROWEN
Troublemaker
Neal avait besoin de se renflouer rapidement. Avare ? Avide ? Pas du tout, mais il aimait avoir une sécurité niveau financier, parce que manquer d’argent dans cette cité, quand on ne s’appelle pas avec un nom de noble ou de bourgeois à coucher dehors, eh bien il fallait se débrouiller. Voire travailler pour cette bande de flemmards qui pétaient plus haut que leur postérieur disgracieux. Autant dire que le rouquin ne les aimait pas. Soit. Eh bien malgré tout, il travaillait pour ce genre de personnes, parce que même s’ils étaient assis sur une montagne d’or tel un dragon qui protégeait son précieux, ils payaient bien.

Voilà pourquoi le jeune homme avait accepté cette mission, avec un sourire narquois collé aux lèvres. En fait non, il n’avait pas vraiment accepté, parce qu’on lui avait dit que quelqu’un d’autre s’occupait déjà de cette mission. Qui ? Un type, tout de noir vêtu, qui avait déjà accepté. Alors bien évidemment, Neal avait dit que c’était un ami à lui et qu’il allait l’aider. Même si le commanditaire semblait suspicieux, il n’avait pas bronché et avait donné les informations au vampire, qui n’avait pas demandé son reste puisqu’il était parti tout de suite. Seulement, il savait que ce n’était pas trop tard vu que le premier mercenaire n’était pas encore revenu, alors il avait toutes ses chances.

La chance était avec lui, ou plutôt le karma, comme il aimait bien le dire, et toute la journée, il cavala partout dans Limia pour avoir des informations, savoir qui était ce type, ce qu’il faisait dans la vie, ses amis, ses amours, ses emmerdes, tout ça quoi, pour bien cerner la personne. Dans tous les cas, ce devait être un de ces types bourgeois qui regardaient le monde depuis leur fenêtre, du moins probablement. Tous n’étaient pas comme ça, Neal osait l’imaginer.

C’est donc avec une prime quasi-assurée qu’il se rendit non loin de chez lui, pour baliser le terrain tranquillement, et ensuite rester aux aguets jusqu’à ce qu’il puisse attaquer et exécuter sa mission tout simplement. « Tout simplement » était vite dit, parce que le rouquin sentait une odeur non loin de là. Une odeur qu’il connaissait, que le vent lui apportait, et qui le fit sourire lorsque cette personne se montra enfin. C’était bien lui, et sa présence l’amusait terriblement.


« Salut Alex, je vais bien et toi ? »

Il croisa les bras en souriant. Toujours aussi rustre celui-là, et même si Neal devait trouver le bourgeois, la perspective d’ennuyer Alexander était juste irrésistible. Son côté gamin farceur remontait en ce moment et son nouvel objectif était de faire tourner ce type en bourrique. Comme il faisait bien souvent, ça pourrait être assez marrant.

« J’imagine qu’on cherche la même personne, vu où je suis et où tu es. Et si on travaillait ensemble ? J’ai dit à celui qui proposait la mission qu’on était potes, et j’avais raison puisque c’est toi. ♥ »

Il ricana en observant Alexander d’un œil moqueur et sournois. Sans doute qu’il n’apprécierait pas sa présence mais peu lui importait, tant qu’il pouvait l’ennuyer et lui mettre des bâtons dans les roues, comme la dernière fois… Ah cette fois où Alex avait sans doute décidé qu’il ne porterait pas le rouquin dans son cœur. Le vampire eut un sourire un peu plus large, en penchant la tête, et en se concentrant. Il avait réfléchi à un plan et comptait le mettre à exécution… Comment ? Eh bien en se jouant de son cher « ami ». A lui de démêler le vrai du faux.

Le jeune homme pencha la tête, de son air de gamin, soupirant presque, en observant Alex sous toutes ses coutures, pour voir ce qu’il avait comme arme, ce genre de chose. Même si ce type était un peu spécial, mais qui ne l’était pas après tout ? S’il fallait leur cible désormais commune était un dangereux psychopathe.


« Alors t’es prêt à ce qu’on laisse nos différents de côté pour une fois ou t’es trop fier pour ça ? »

Comment ça c’était de la provocation ? Bon… Peut-être, mais rien qu’un peu. Il fallait le pousser tranquillement à bout pour voir jusqu’où Alexander avait placé sa limite, pour voir quand il allait vraiment péter les plombs. Bien entendu, Neal se tenait prêt à parer une attaque quelconque, il ne provoquait jamais une personne sans être sûr de pouvoir s’en tirer avant. Le vampire fit un sourire aimable à son interlocuteur, comme si tout était normal, comme si de rien n’était. Cela faisait parti du processus appelé « L’art d’être chiant ».
Peut-être qu'il y aura un lien de musique ici. ~
Messages : 283
XP : 89
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Aoû - 0:11

Troublemaker


feat Neal





Alexander devait vraiment avoir un mauvais karma. Un très mauvais même. C'était ça ou alors certaines personnes s'acharnaient à lui pourrir ses journées et, quand il voyait Neal, cette supposition lui paraissait être la plus réaliste. Ce dernier devait réellement prendre un malin plaisir à l'emmerder. Aujourd'hui faisait vraisemblablement parti des jours où il ne pourrait pas espérer avoir la paix : Neal était là, tout sourire, lui demandant comme il allait, comme si de rien n'était. Le brun pouvait bel et bien laisser tomber l'idée d'avoir la paix tant que l'autre n'aura pas trouvé de victimes plus intéressante à aller tourmenter. Il soupira, s'y résignant.

« J'irais mieux si tu n'étais pas là. »

Se résigner ne signifiait pas qu'il allait faire semblant d'être heureux de le voir ici ; s'il devait supporter le roux, alors lui devrait supporter ses sarcasmes, c'était le deal habituel. En tout cas, le peu d'espoir qu'il gardait, supposant que le vampire pouvait n'être que de passage, fut rapidement balayer quand celui-ci lui dit qu'ils cherchaient surement la même personne. Cela était d'autant plus sûr qu'il lui expliqua avoir proposé de prendre la même mission que lui, parce qu'ils étaient potes. Okay, donc il voulait vraiment se prendre un coup de boule.

Alex savait très bien comment tout ça allait se passer : Neal avait voulu être en mission avec lui simplement pour pouvoir le faire tourner en bourrique jusqu'à ce qu'il menace de l'envoyer traverser une fenêtre – menace qui en tarderait surement pas à être proférée aujourd'hui. Leur relation avait été un enchaînement de blagues stupides et de menaces à partir du moment même où ils s'étaient rencontré. Même lui avait fini par considérer cela comme un jeu, même si son agacement était souvent réel. De ce fait, il pouvait bien faire preuve d'un peu de patience à son égard, bien qu'il n'en ai pas réellement l'envie.

« On est pas pote tout les deux, ne rêve pas. »

Qu'est-ce qu'ils étaient au final ? Ca n'avait surement que pas d'importance. Il ne lui avait pas fallu passer beaucoup de temps avec l'autre assassin pour décider qu'il le détesterai – bien que détester ne soit pas tout à fait le bon terme, finalement. D'une certaine manière, ils étaient collègues, même si les tueurs travaillaient rarement ensemble. En tout cas, il savait que le roux pourrait être utile durant la mission, malgré qu'il ne se réjouisse pas de sa présence ; à condition qu'il ne fiche pas tout en l'air avec ses bêtises cependant.

Alexander jeta un rapide coup d'oeil à la rue adjacente à celle où ils se trouvaient, pour vérifier que leur proie ne soit pas encore là : c'était bien beau de bavarder, mais il ne faudrait pas qu'ils se fassent surprendre à cause de ça.

Une fois que sa vérification fut faite, il réfléchi à la question que son interlocuteur venait de lui poser : prêt à mettre leur différents de côté ou non ? Il était bien tenté de répondre non, ne serait-ce que pour répondre à la provocation. Et aussi parce qu'il n'était pas sûr d'être capable de faire équipe avec lui, ni avec qui que ce soit d'autre à vrai dire. Le fantôme retint finalement son envie pour donner une autre réponse.

« Si tu te tiens tranquille, ça peut être envisageable. Si en plus de ça, tu pouvais teindre tes cheveux pour qu'on se fasse moins remarquer, ce serait parfait. »

Le charrier sur ses cheveux devait être l'une des premières choses qu'il avait fait en le rencontrant. Quelque chose du genre : “tes parents t'ont pas abandonnés quand ils t'ont vu ?“. Réflexion bête et méchante, avec pour simple espoir de l'emmerder. C'était devenu une blague récurrente avec le temps.

Entendant quelques bruits de pas se dirigeant près de leur cachette, Alex se mit de nouveau sur ses gardes, attentif aux sons. Ils étaient un peu trop nombreux à son goût.

« S'il s'agit bien de lui, alors je crois qu'il est pas seul, cet imbécile. »

Ça serait bien leur veine. De ce qu'il avait observé ces derniers jours, le mec se baladait toujours seul à cette période de la journée. Bien sûr il fallait que l’exception confirmant la règle ait lieu aujourd'hui, sinon ça n'aurait pas été drôle. Des scénarios se firent rapidement dans l'esprit du brun : il n'avait pas pour habitude de faire de victimes inutiles, mais pas non plus de perdre du temps pour ce genre d'idiotie. C'était soit ils laissaient passé et frappaient plus tard, soit attaquaient maintenant au risque de faire des morts en plus. Si tant est qu'il s'agisse bien de leur proie qui arrivait, ce qui n'était pas encore sûr, mais il valait mieux qu'il sache déjà comment agir si c'était le cas. Et à la distance à laquelle ils devaient être maintenant, ce ne serait guère discret de jeter un œil.

« Okay, s'ils ne sont pas trop nombreux, je les démonte. »

Code by Joy
avatar
Messages : 67
XP : 136
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 21/07/2016
Age : 21
Localisation : Dans ton c... coffre fort ?
Familier : Un chat, Abruti. Tout est dans le nom.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Sep - 12:59
  • Neal SEADWORTHY
  • Alexander ROWEN
Troublemaker
Ce que Neal aimait chez Alex, c’était qu’il était lui aussi en manque de tact. Il lui balançait de ces réflexions pour lui répondre, c’en devenait presque comique. En fait, à chaque fois, le roux s’amusait terriblement. Parce que ce type était drôle. Sans doute qu’il ne le savait pas, mais il devait s’en douter. Depuis le temps qu’il se connaissait en plus, c’était devenu un peu le rituel, de s’envoyer des piques jusqu’à ce que l’un d’entre eux craquent. Bien souvent c’était Alex, parce que Neal était tellement bat les steaks que c’était vraiment difficile de l’énerver véritablement. Auto-dérision ? Il fallait, surtout avec des gens comme ça.

Alors quand il lui dit qu’il irait mieux sans lui, un petit sourire vint s’installer sur le visage de Neal, avant qu’il ne prenne une moue presque vexée et boudeuse, tournant théâtralement la tête sur le côté. Meilleur acteur de Limia sans exagérer, ou l’un des meilleurs.


« T’es méchant, moi qui me fais un plaisir de venir te voir, voilà comment tu me remercies, espèce d’ingrat. »

Suite à quoi, son « cher ami » lui lança qu’ils n’étaient pas potes. Cette fois Neal croisa les bras en restant la tête tournée comme s’il boudait. Bien entendu, avec ce visage au bord du rire, ce sourire en coin, tout chez lui respirait l’envie de se foutre de sa gueule. Ce qui n’allait pas tarder à arriver. Neal savait être patient avec Alex, parce qu’il finissait toujours par lui tendre des perches sans le savoir et là, il morflait réellement. Ce n’était qu’une question de temps. Pour le moment, son « pote » ne semblait pas le rejeter. Une bonne chose ? Sûrement ? En tout cas, le rouquin l’observa faire sa vérification tranquillement, sans le déranger.

Il boudait réellement. Exactement comme un gamin de cinq ans et demi qui n’avait pas obtenu son jouet parce que ses parents étaient radins. Neal pencha la tête. C’était quoi cette vision des parents ingrats qu’il avait dans l’esprit ? Tous les parents n’étaient pas comme ça. Non pas du tout. Certains torturaient leurs enfants en en faisant passer un pour mort et tout. Aaah ce cher Noctis, toujours un sacré déconneur celui-là. Neal ne put s’empêcher de faire une grimace en pensant à ça, avant de soupirer, jusqu’à ce qu’il entende de nouveau l’autre. Que disait-il ? Rien d’intéressant en fait.

Ça concernait son attitude chiante en l’occurrence, et de changer de couleur de cheveux. Cette fois, il ne put retenir son poing en collant une taloche dans la tête d’Alex, qu’il ponctua d’un sourire innocent, vous savez, ce sourire d’ange qui veut dire qu’on a rien vu, rien entendu, celui qui veut dire qu’on est même pas là au moment des faits.


« Excuse-moi, ma main a glissé. »

Cette excuse pouvait parfaitement se traduire d’un bon vieux « Bien fait pour ta gueule Casper, t’avais qu’à pas la ramener ». Mais pour aider Alex, il huma l’air pour tenter de détecter quelque chose, la présence du mec ou même une présence dans tous les cas. Des bruits de pas ne tardèrent pas à confirmer une présence autre que la leur, et Neal espéra quelque part, au fond de lui, qu’ils n’allaient pas se faire découvrir bêtement comme des glands, ça serait franchement dommage.

Il entendit son acolyte dire que leur cible n’était pas seule. Bah une petite illusion dans la tronche et ils partiraient en pleurant leur maman, suivant ce que Neal pouvait leur faire voir. Il n’avait de limite que son imagination, et il ne fallait pas jouer avec lui sur ce plan là. Puis Alex dit une chose intéressante. Que s’ils n’étaient pas nombreux, il irait les démonter. Un grand sourire vint éclairer le visage de Neal alors qu’il donna un petit coup de coude dans les côtes du fantôme.


« Oooooh, t’auras assez d’énergie pour ça ? J’ignorais que tu possédais une telle endurance. Petit coquin va. »

Même dans une situation qui n’était pas à leur avantage parce qu’ils pouvaient se faire découvrir à tout moment, Neal était toujours à fond pour provoquer Alex. Si jamais ça tournait vraiment mal, alors il n’aurait plus qu’à mettre une illusion en place pour berner leurs ennemis et ainsi échapper au pire. Si on pouvait appeler ça « pire ». Bien qu’actuellement, c’est lui qui était pire que tout, il pouvait presque l’entendre de la part d’Alex. Le vampire souriait paisiblement, l’air de rien. Décidément, cette journée resterait sans doute gravée dans leur mémoire. Comme toutes les fois où ils se croisaient en fait. Mais cette fois, encore plus mémorable.
Je viens de réaliser que le Gif ça fait genre "THIS IS SPARTAAAAAAAAA" /PAN
Messages : 283
XP : 89
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 21:57

Troublemaker


feat Neal





Alexander se demandait parfois à quel moment est-ce qu'il avait gaffé pour se retrouver avec Neal sur le dos. Qu'est-ce qui l'avait encouragé à venir l'emmerder occasionnellement ? C'était surement la faute à son habituel emportement. Après tout, c'était le genre de personne qui devait être ravi de savoir qu'il faisait son petit effet et pour qui les réactions agacés prouvaient qu'il avait accompli son objectif de chieur. En fait, si on voulait se débarrasser de ces gens là, il fallait feindre l'indifférence, les ignorer jusqu'à ce qu'ils se lassent et comprennent qu'ils sont tombés sur quelqu'un avec qui ça ne fonctionne pas. Sauf que ça fonctionnait sur Alex. Un peu trop bien. Il n'était pas capable de faire comme si de rien n'était : trop impulsif. Colérique aussi, peut-être. Plus que probable, même.

Le brun leva les yeux en ciel en entendant son camarade partir en drama-queen suite à sa réflexion. Il y aurait presque cru si ses gestes n'avaient pas été aussi théâtrale et son ton aussi ironique – et s'il ne le connaissait pas d'avance, parce qu'il savait bien qu'il n'y avait aucun moyen que Neal soit sérieux dans cette situation. Si tant est qu'il puisse être sérieux dans d'autres situations, ce dont Alex doutait aussi.

Pendant que l'autre faisait mine de bouder, il le jaugea d'un regard mi-suspicieux et mi-sévère, se doutant que le roux devait cacher un sourire qui n'annoncerait rien de bon pour lui. Il cherchait surement le bon moment pour lui faire un mauvais tour, tel le sale fourbe qu'il était. Sérieusement, il devenait parano avec lui – à moins qu'il ne le soit déjà naturellement... En tout cas, il savait qu'il devait faire gaffe à ce qu'il disait, puisque le vaurien était capable de trouver n'importe quelle perche accidentellement tendue. Semble-t-il qu'Alex ait un don pour en faire, à son grand malheur.
Neal était un gosse, finalement, boudant toujours dans son coin. C'était à se demander comment ses parents l'avaient éduqués. Ses parents ne l'avait peut-être pas éduqué, justement. Ça pourrait expliquer un tas de choses. Mmh, au moins, pendant qu'il boudait, il ne le dérangeait pas.

Il avait finalement fait une remarque sur la couleur de ses cheveux et en reçu un coup sur la tête comme cadeau. Il aurait du la voir venir celle-là. S'il avait eu le temps de jouer avec sa dématérialisation, le roux aurait eu l'air bien malin.

« Mon poing devrait bientôt glisser aussi... répondit-il d'un ton menaçant. »

Il avait de la chance qu'ils devaient rester sur leurs gardes. Leurs employeurs seraient content s'ils se loupaient à cause d'une dispute stupide.

La remarque suivante fut sur son endurance, ce à quoi Alexander répondit avec toute la maturité dont il était capable : en lui faisant un doigt d'honneur. Sérieusement, s'il le provoquait comme ça, ça allait mal finir. Il commençait à songer à balancer Neal vers les mecs qui arrivaient, pour faire diversion – et s'en débarrasser, accessoirement. Trèèèès accessoirement.

« Bah. Qu'est-ce que vous faites là ? »

Alex se retourna dans un sursaut, flingue à la main, en entendant soudainement la voix.
Un mec, au bout de la petite rue. Un putain de mec qui débarquait en mode random, sans qu'ils l'entendent arriver, ne s'attendant certainement pas à ce que quelqu'un débarque de par là. Lui qui croyait que cette rue était trop paumé pour que quelqu'un ait l'idée d'y passer. Et d'où il s'exclamait aussi fort cet abruti ?! Non, mais non, c'était pas cool de foutre en l'air leur planque comme ça !  
Un bruit de détonation. Le fantôme venait de tirer dans la jambe de l'arrivant.

« Merde. Réflexe. »

Les bruits de pas qui se dirigeaient vers eux jusqu’à maintenant se stoppèrent soudainement et il entendit distinctement un “C'était une détonation ça ?” sur un ton paniqué. Okay, il avait vraiment merdé pour le coup. En plus, le mec sur lequel il venait de tirer était surement innocent dans cette histoire – du moins, aussi innocent que pouvait l'être un habitant de Zhakal. Affichant un air blasé, Alex jeta un coup d'oeil en direction de Neal.

« Ose te foutre de moi et je jure de te tirer dessus aussi. »

Code by Joy
avatar
Messages : 67
XP : 136
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 21/07/2016
Age : 21
Localisation : Dans ton c... coffre fort ?
Familier : Un chat, Abruti. Tout est dans le nom.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Déc - 17:01
  • Neal SEADWORTHY
  • Alexander ROWEN
Troublemaker
Neal l’avouait, il avait carrément zappé tout ce qu’il se passait autour. Tout ça c’était la faute d’Alex qui le déconcentrait. Eh bien oui, au lieu de se concentrer réellement sur l’ennemi qui n’était pas loin, il écoutait d’un air amusé Alex qui le menaçait de le frapper. Alors quand le rouquin entendit la voix d’un type qui venait sûrement de poper d’une manière ou d’une autre dans la ruelle, il se retourna, un sourcil relevé en se demandant quelles étaient ces simagrées. Puis une détonation. Puis un cri de douleur. Un bruit de corps qui tombe. Les gémissements d’un blessé. Et une voix paniquée qui se fait entendre. Neal tourna un regard blasé vers Alex qui le menaça de lui tirer dessus s’il se foutait de sa gueule, lui aussi avec l’air blasé. Autant dire que c’est un haut niveau d’échange de regard.

« Je savais que t’étais con mais là je t’ai clairement sous-estimé. »

Bon. Franchement. Le rouquin riait intérieurement de la connerie d’Alexander. Ce mec était maladroit, et irrésistiblement drôle. Il ne pouvait pas s’empêcher de faire une connerie et de ne pas assumer par derrière. Pour le moment, il fallait rattraper la catastrophe, avant que leur cible ne s’enfuit. Neal couru pour quitter la ruelle et se précipiter face à leurs opposants. Oui c’était bel et bien leur homme, mais accompagné de trois autres types. Mais le rouquin avait une autre idée derrière la tête, et tandis qu’il arrivait rapidement devant ces types, il fit celui qui était fatigué après avoir couru un moment, soufflant, penché en avant.

« A-aidez-moi !! Il y a un tueur dans la ruelle… Il a tiré sur quelqu’un… J’ai réussi à m’échapper mais j’ai peur qu’il revienne et qu’il tire sur nous ! »

Les autres ne savaient pas comment réagir, puis l’un des hommes s’approcha pour poser la main sur son épaule. Il semblait croire au petit speech de Neal et c’était tout ce qui lui importait actuellement. Le vampire jouait sur sa tête d’ange et son air de gamin pour attendrir son prochain et jouer avec les sentiments.

« Calme-toi mon garçon, on va aller appeler des gardes pour qu’ils maîtrisent cet individu. Sais-tu comment il se nomme ? »

« Oui, il s’est présenté comme étant Abruti avant de tirer sur le pauvre gars... »

Et il a l’air un peu con aussi, mais ça Neal le pensa seulement avec l’envie de le dire à voix haute. Il fallait qu’il continue son petit manège. Il avait réellement envie de mettre Alex dans la merde d’une manière ou d’une autre. Oh c’est sûr que le mercenaire n’allait pas apprécier mais c’était tellement drôle de pouvoir jouer avec des simples d’esprits qu’il voulait en profiter un maximum avant de les achever. Et il avait envie de tenir suffisamment longtemps pour voir la tête d’Alex, qui devait sûrement le suivre de près cela dit. Pour l’instant il jouait magnifiquement la victime, et ces types l’avaient pris en sympathie, assez pour l’aider en tout cas.

Mais Neal avait de la suite dans les idées, et il mit en place une illusion pour piéger ces hommes. Le rouquin leur avait projeté Alexander tirant sur eux, ce qui les dispersa et les fit courir dans tous les sens, telles des souris essayant d’échapper à un chat. Il avait imposé un petit périmètre pour ne pas trop se fatiguer et aussi pour les obliger à rester dans le coin, et tandis qu’ils se débattaient avec un fantôme invisible, lui se retourna avec un grand sourire vers la ruelle en regardant Alex d’un air complètement amusé, les poings sur les hanches.


« Alors, j’étais convaincant ? Il marqua une pause avant de reprendre. Désolé de t’avoir appelé Abruti mais c’est vrai que t’es un peu limité mon pauvre, j’étais pas très loin de la vérité. »

Neal continuait à s’enfoncer de plus en plus, mais l’avantage était qu’il avait réussi à piéger l’homme qu’ils cherchaient malgré eux. Lui voulait continuer à s’amuser, à emmerder Alex et à voir ses réactions. A tous les coups il allait lui tirer dessus pour se venger, ou faire un truc de fourbe, comme il en avait l’habitude quand le rouquin allait trop loin. Voilà pourquoi il se méfiait d’Alex, et voilà pourquoi il préférait rester sur ses gardes, surtout après être allé aussi loin dans sa blague. Oh mais qui aime bien châtie bien non ? Il se foutait bien de savoir ce que le fantôme pensait de lui, ça n’allait pas l’empêcher de dormir, mais ça lui faisait passer de bonnes journées en sa compagnie. Plaisir sûrement non partagé mais ça encore, il s’en foutait. Il laissait même à Alexander le plaisir et l’honneur de tuer leur cible. Enfin, s’il ne lui réservait pas une autre crasse avant.

« J’espère que tu m’en veux pas trop, je n’en dormirais plus si je t’ai froissé. »
Je viens de réaliser que le Gif ça fait genre "THIS IS SPARTAAAAAAAAA" /PAN
Messages : 283
XP : 89
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Jan - 21:04

Troublemaker


feat Neal





Avoir un flingue chargé sur soi pouvait toujours être potentiellement dangereux. Surtout quand le propriétaire a la gâchette sensible. Alexander venait bien de le prouver. Pour sa défense : c'était une habitude. D'accord, cette justification ne serait surement pas suffisante aux yeux du mec à qui il venait de trouer la jambe, mais on était un Zhakal, merde ! S'il était pas content, c'était pareil. Ça valait pour Neal aussi, dont le retour de regard blasé devait donner à leur échange un côté assez comique à la situation. Le roux avait au moins la décence de ne pas rire franchement – parce qu'Alex ne doutait pas qu'intérieurement, il devait bien se marrer. Même s'il ne pouvait s'empêcher de l'enfoncer un peu plus avec sa remarque. N'empêche, heureusement qu'il était là. Alex n'aimait pas l'avouer, mais Neal savait s'y prendre pour récupérer les situations.

Prenant son meilleur air théâtral, son compagnon se dirigea vers la cible, se faisant passer pour une victime. Le fantôme lui aurait volontiers donné un air plus convaincant s'il le lui avait demandé : il avait un joli poignard qui ne demandait qu'à être utilisé. Heureusement que Neal était bon comédien quand même, parce que lui en était bien incapable. De toute façon, le rouquin était beaucoup plus crédible dans le rôle de la victime que lui, Alex devait avoir d'écrit “tueur en série” sur son front.

Décidant de lui faire confiance pour son petit jeu, le brun écouta attentivement ce qui se disait plus loin. La cible semblait être tombée dans le piège : parfait. Par contre, il ne savait pas s'il devait rire ou se promettre d'étrangler Neal pour l'avoir nommer Abruti. Disons que s'il n'avait pas pu émettre l'hypothèse qu'il se soit inspiré du nom de son chat, il l'aurait beaucoup plus mal prit. Ce qui ne signifiait pas pour autant qu'il ne le prenait actuellement pas mal. Son coéquipier s'en prendrait plein la figure, qu'il lui donne des raisons supplémentaires de le faire ou non. Seulement, il voulait attendre de savoir ce que l'autre avait en tête. Parce qu'il avait forcément un plan pour s'être ainsi placer en victime. Ce gamin était un peu trop manipulateur à son goût.

C'est quand l'actuel surnommé Abruti entendit le cri des hommes et en voir courir en tout sens qu'il comprit que Neal avait tissé sa toile à l'aide d'illusion. Classique. Efficace. Bien sûr, il était l'objet de l'illusion. Il se rapprocha pour mieux observer la situation et le mercenaire lui adressa un sourire satisfait. Satisfait de sa connerie surement, c'était typique des imbéciles dans son genre. Alexander souriait rarement lors des missions, lui. Il souriait rarement en général, pour être exact.

« T'aurais eu plus de succès dans le théâtre qu'en mercenaire.Tu joue étonnamment bien la victime, serait-ce révélateur de ta nature ? »

Il en serait presque convainquant quand il disait qu'il n'en dormirai plus s'il l'avait vraiment, ce petit con. Sauf que personne connaissant un minimum la relation qu'ils entretenaient ne pourrait en être convaincu. En fait, Alexander pourrait bien agoniser à côté de son lit que son sommeil n'en serait pas affecté pour autant.

Bon, ils avaient un travail à finir et vraisemblablement Neal comptait sur lui pour faire le sale boulot. Forcément. Sauf qu'il avait l'intention de régler autre chose avant. Prenant un des mecs dans sa ligne de tire, il s'avança pour se rapprocher du roux.

« Allons, comment pourrais-je t'en vouloir, Neal ? »

Le tueur prit de la main gauche le poignard qu'il gardait dans la poche et, d'un rapide mouvement de bras, l'envoya en direction de son partenaire, avant de tirer en direction de leur cible. Faire deux choses à la fois était un plutôt bon entraînement. Il avait espéré endormir la méfiance de son camarade en visant quelqu'un d'autre aussi. Ce n'était pas comme s'il cherchait réellement à le tuer de toute façon, sinon il aurait fait plus attention. La victime de son coup par balle, en revanche, n'allait pas en réchapper, même s'il ne semblait pas encore avoir rendu l'âme. Il l'achèverait après.

« Il est résistant ce type. Oh, tu m'en voudras pas si je te dis que mon poignard m'a glissé des mains ? »

Ça c'était pour s'être foutu de lui après sa maladresse.
Par contre, il restait encore d'autres mecs et Alex ne savait pas combien de temps encore durerait l'illusion du plus jeune.

-----
THIS IS SPARTAAA
Well, je te laisse décider de si Alex a touché Neal ou pas et, si oui, où. Je vais pas t'imposer ça xD


Code by Joy
avatar
Messages : 67
XP : 136
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 21/07/2016
Age : 21
Localisation : Dans ton c... coffre fort ?
Familier : Un chat, Abruti. Tout est dans le nom.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Fév - 15:13
  • Neal SEADWORTHY
  • Alexander ROWEN
Troublemaker
Neal regarda son partenaire s’approcher et ricana quand il lui dit qu’il aurait mieux fait de percer dans le théâtre plutôt que d’être mercenaire parce qu’il jouait bien le rôle de la victime. Le rouquin préféra croiser les bras plutôt que de répondre ouvertement à la provocation. Tout vient à point à qui sait attendre, et justice sera rendue, vu comment Neal était fourbe. Il n’allait pas cesser d’emmerder Alex, loin de là. Plus ça allait et plus il avait envie de le faire baver durant cette mission. Oui baver, comme les petits vieux. Quoi, Alexander n’était pas vieux ? Mais d’où ?

« Je prends le compliment, j’imagine que ça a dû t’écorcher la bouche et pas qu’un peu. Cela dit, si tu me considères comme une victime c’est que tu as quelque chose à compenser ou que tu te reconnais quelque part. Après moi je dis ça je dis rien. »

Le vampire observa le fantôme approcher de lui, se demandant quel coup tordu il avait encore inventé, et haussa un sourcil quand il l’entendit demander comment il pourrait lui en vouloir. Pourquoi il disait ça ? Une douleur le lança dans l’épaule, et il s’aperçut bien trop tard que c’était un coup d’Alex. Il était complètement fêlé ou quoi ? En même temps, Neal entendit un coup de feu et un corps qui s’effondre, puis son compagnon dire que l’autre était tenace. Puis que son poignard lui avait glissé des mains. Il le retira d’un coup sec en pivotant sur ses pieds pour le lancer de toutes ses forces dans le corps déjà à terre pour l’achever, ayant visé la tête, avant de se retourner vers Alex avec un sourire.

« Non voyons, ce n’est qu’un regrettable accident, je sais bien que tu visais notre cible. »

Il s’approcha à son tour d’Alex pour lui tapoter l’épaule amicalement, un sourire qui n’annonçait rien de bon flottait sur ses lèvres.

« Allons, comment pourrais-je t’en vouloir, Alexander ? »

Il se tourna vers les autres pauvres types paumés de la vie un peu plus loin. La douleur lui avait fait perdre le contrôle de son illusion, on ne remerciera jamais Alex. Alors Neal passa au plan B, même s’il avait un mal de crâne atroce qui lui donnait l’impression qu’on lui perforait la tête. Il ne s’était pas rendu compte qu’il était resté longtemps à contrôler cette illusion, il espérait seulement que ça ne lui donnerait pas des hallucinations. L’horreur. Il n’avait pas envie de voir Alex danser en slip sous ses yeux, plutôt mourir !

Le vampire secoua la tête négativement pour chasser cette pensée de son esprit, mais ça lui fit un peu plus mal à la tête ce mouvement. Mais quel con. Vivement qu’ils en finissent avec ça, alors le rouquin décida de passer à l’action. S’écartant de son partenaire, il se dirigea vers les autres gus plus loin, qui se demandaient où ils étaient, avant de claquer simplement des doigts, provoquant une explosion de flamme juste là où ils étaient. Neal y avait mit la puissance qu’il fallait pour qu’ils crament comme il fallait, un léger sourire aux lèvres. Il n’allait pas faire ça cinquante fois cela dit.


« Impeccable, quelques poulets rôtis à souhait. »

S’il arrivait à sortir des blagues douteuses et pas du tout appropriées, c’est que ça allait relativement bien. Il savait néanmoins que le bruit, l’odeur du brûlé et celle des chairs carbonisées n’allaient pas passer inaperçues, il fallait qu’ils fassent vite. Le mec qu’Alex avait flingué et Neal achevé avec le poignard gisait toujours par terre comme une merde, le pyromane ayant fait un effort pour ne pas le carboniser avec les autres, une délicate attention qu’il ne manqua pas de souligner à Alex avec le sourire.

« Tu as vu ? J’ai épargné notre homme ! Enfin, j’espère que c’était lui parce que les autres ils seront difficilement identifiable par la suite. Si c’est lui, je te laisse le porter, je suis fatigué. »

Pour une fois ce n’était pas totalement faux, mais Alex y verrait certainement une marque de faiblesse de sa part et ne manquerait pas de se foutre de lui. C’est hallucinant comment Neal prévoyait les répliques de son compagnon. Des années passées à s’engueuler mutuellement et se lancer des vacheries en veux-tu en voilà. Quoique ça pouvait faire office de traumatisme, le fantôme ayant traumatisé le vampire à la longue. Ou alors ça témoignait de l’affecti… Non jamais, Alex n’était pas son pote. Jamais. De. La. Vie. Neal s’étira, avant de grimacer à cause de son épaule, et fit la moue en le fixant.

« Dommage que tu sois pas vivant, j’t’aurais piqué du sang. Le tien doit être noir à la longue. »

Quel dommage en effet, vu que le rouquin avait une de ces soifs maintenant qu’il s’était dépensé comme il fallait. Il fixa son partenaire un instant, avant de baisser les yeux et de claquer discrètement des doigts avant de reporter son attention sur le corps de l’autre type à quelques pas de là. Levant brusquement le nez pour humer l’air, Neal sembla circonspect.

« Ca sent le chou-fleur cramé non ? » , avant de regarder Alex et ses pieds, et sourire. « Ah non pardon, ce sont tes pieds, autant pour moi. »

Qui aime bien châtie bien. Il paraît.
Je viens de réaliser que le Gif ça fait genre "THIS IS SPARTAAAAAAAAA" /PAN
Messages : 283
XP : 89
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 23:05

Troublemaker


feat Neal





Alexander hésita un instant quand Neal affirma qu'il devait avoir quelque chose à compenser ou qu'il se reconnaissait quand il le qualifiait de victime. Une remarque acerbe lui vint immédiatement à l'esprit : il avait prit l'habitude de répliquer rapidement face à lui, mais les mots s'impactèrent sur lui. Il avait été une victime, indéniablement. Il avait été victime de la violence du Zhakal qui lui a prit son bras. Il avait été encore plus victime de ceux qui lui ont prit sa vie et bien plus. Sauf qu'Alex ne voulait plus, et en aucun cas, être considéré de nouveau comme une victime – sauf de son chat, peut-être. Le flingue qu'il tenait en ce moment même dans sa main n'était pas là pour rien. Il savait se défendre à présent et Neal ne faisait que le provoquer, pas la peine de se formaliser de ses remarques. Il n'y croyait sûrement pas lui même.

« Tu as raison. Je suis victime de ta connerie. »

Malgré que son regard soit toujours plongé sur le type qu'il venait de viser, il entendit le mélange distinct entre le bruit sourd d'une lame s'enfonçant dans la peau et la légère exclamation de son collègue, signe que son poignard avait atteint sa cible.
Touché.
Il se tourna vers le roux pour voir son œuvre et s'inquiéta un instant de recevoir sa propre arme dans la figure quand il le vit la retirer de son épaule. C'est cependant dans la tête de leur cible qu'il l'envoya, avec le but de l'achever. Malgré tout, son sourire quand il se rapprocha de lui n'était pas bon signe, ce qui ne l'empêcha pas de lui répondre avec un sourire moqueur.

« Tu devrais même me remercier de t'avoir empêché d'abuser de ton pouvoir. »

Et il ne disait même pas ça pour le railler. Bon, si, un peu quand même, mais ça ne l'arrangerait pas forcément que Neal perde totalement le contrôle à cause de ça – bien que ça pourrait être drôle, dans d'autres circonstances. En fait il ne savait même pas si son camarade était proche de ses limites puisqu'il n'avait pas exactement la notion de combien de temps il pouvait utiliser son pouvoir sans soucis. Il n'avait pas de moyen de comparaison étant donné que son seul problème à lui consistait à se retrouver coincer dans des murs.

Vraisemblablement le mercenaire était encore assez en forme pour faire des blagues douteuses, telle que sa remarque sur les hommes qu'il venait de cramer. Le fantôme fronça le nez, il n'était pas fan des odeurs de brûlé, celle de la chair en particulier. En général, les odeurs que dégageait le corps humain en proie aux affections et à la mort n'était jamais agréable. C'est l'une des raisons pour lesquels Alexander préfère les morts rapides par balle ou par arme blanche. Ça lui épargnait aussi les longues agonies et les cris de souffrance. Le temps l'avait rendu cruel, mais pas sadique.

« J'ai connu plus appétissants comme poulets. Il soupira. Ton pouvoir rend vraiment les choses barbares. Et tu ne m'as d'ailleurs jamais invité à un vrai barbecue. »

Ça devenait un rituel de placer une blague à chaque répliques qu'ils s'envoyaient, même si elles n'étaient pas toujours de très bon goût – sans mauvais jeu de mot avec les poulets.

Le tueur jeta un coup d’œil à leur cible que Neal se vantait d'avoir épargné. Il s'était vidé de son sang par terre et avait un couteau dans la tête, mais au moins il était reconnaissable, le brun devait admettre l'effort. Il tiqua tout de même au fait que son camarade n'était pas sûr de s'il s'agissait bien de lui.

« Bordel Neal, t'aurais pu faire gaffe, avant de cramer le mauvais gars ! C'est juste un larbin, celui-là. »

Il soupira, se dirigeant vers le corps pour récupérer son poignard. Il le regarda un instant avec l'espoir qu'il puisse se nettoyer comme par magie du sang qui le souillait, avant de le remettre dans son fourreau avec résignation. Il attrapa ensuite le corps pour pouvoir le transporter comme un sac à patate, sur son épaule.

« Je déconne, c'est bien lui, lui fit-il finalement, l'air blasé. Dis-moi, c'est toi qui est une petite nature ou est-ce que vous autres vampires êtes simplement trop dépendant du sang pour avoir de l'énergie ? Et le mien est toujours rouge, si ça peut te rassurer, mais je doute que tu puisses y trouver des nutriments. »

Alexander n'arrivait pas exactement à comprendre comment fonctionnait son corps depuis qu'il était un fantôme. La seule chose qu'il avait su déduire était qu'il suivait la logique du : je fonctionne comme un être vivant, mais je ne peux pas mourir de nouveau. Ce qui incluait la fatigue, la faim, la soif, les temps de guérison et de cicatrisation, mais sans qu'aucun manque ou qu'aucune blessure ne puisse lui être fatale. C'était à la fois rassurant et absolument terrifiant – si un sadique voulait un punching ball infini, il était la cible parfaite, ce qui ne le tentait pas du tout. Il était aussi à peu près sûr que malgré que ses cheveux poussaient, son corps, lui, ne vieillissait pas et que même s'il avait du sang dans les veines, celui-ci ne pouvait certainement pas être utilisé pour des transfusions ou même comme aliment pour les vampires.

Au moins, il était heureux de ne pas pouvoir être la cible des crocs de l'autre affamé qui le regardait avec ses yeux de merlan frit.

« C'est peut-être juste l'odeur de ton épaule sur le point de s'infecter, répondit-il ensuite à sa remarque sur les odeurs. Me donne pas envie de t'handicaper de l'autre aussi. »

Le brun se mit finalement en route, le corps toujours sous le bras et bon sang, il pesait son poids cet animal, il avait bien fait de le prendre de son bras en métal, ses efforts étaient amoindris. Il aurait bien rit de voir Neal galérer à essayer de le porter avec ses petits bras. Enfin, il leur fallait maintenant ramener le corps à celui qui leur avait donné la mission et, de préférence, avant que leurs actions aient trop attirées l'attention, parce qu'après les attaques de feu de Neal il allait sûrement y avoir du monde d'attiré – Ouais, soirée barbecue pour tout le monde !

« T'sais, il reste peut-être encore du sang dans celui-là, si t'as vraiment faim. »

Encore une raillerie, oui, parce qu'il savait parfaitement que Neal refuserait – et tant mieux, en fait, ce serait absolument dégouttant s'il le faisait. Leur mission était sur le point de se terminer et il ne savait pas quand il aurait de nouveau l'occasion de l'embêtait, alors il en profitait jusqu'au bout. A croire qu'il finissait pas y prendre goût. Pour un peu, leurs conversations finiraient pas lui manquer... Non, pas à ce point quand même, il devrait commencer à s'inquiéter pour sa santé mental sinon. Mais pour l'instant, la seule chose qui l'inquiétait était les bruits de pas qu'il pensait avoir perçu plus loin. Il ne tenait pas à faire la rencontre de petits curieux venus voir ce qu'il s'était passé.

Neal avait intérêt à ne pas lui faire un malaise, aussi.


Code by Joy
avatar
Messages : 67
XP : 136
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 21/07/2016
Age : 21
Localisation : Dans ton c... coffre fort ?
Familier : Un chat, Abruti. Tout est dans le nom.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Let's play ! :: Zhakal :: Limia-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit