Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

Troubles yet to come ft. Ysra

 :: Let's play ! :: Tamaris :: Rozenn Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 4 Aoû - 7:36


STARS ARE ONLY VISIBLE IN DARKNESS, FEAR IS EVER CHANGING AND EVOLVING. AND I FEEL POISONED INSIDE. AND I.. I FEEL SO ALIVE. NOBODY CAN SAVE ME NOW, THE KING IS CROWNED, IT'S DO OR DIE
Ces rues étaient honnêtement désagréables. Peut-être était-ce un semblant de paranoïa, mais la sensation d'être éternellement épié par des yeux pas tout à fait bienveillants rendait Siam nerveux. Epaules tout juste crispées, il marchait à un rythme régulier, impatient d'apporter ses lettres à l'adresse indiquée et de quitter Tamaris. On ne peut pas dire que sa dernière livraison en cette contrée se soit bien passée, laissant le nix plutôt appréhensif. Il espérait que sa poisse ne soit pas partie pour durer, n'étant pas sûr de rester poli si son client faisait des histoires aujourd'hui encore. Disons qu'une fois lui avait suffi, mais deux fois si peu espacées dans le temps ?

Il avait ses limites
Il était un nix, pas un ange.

(et encore)
(les anges n'étaient pas au top, en ce moment)

Evitant de marcher pieds nus dans une flaque de liquide non identifié qu'il supposa être de l'eau pour sa propre tranquillité, le livreur s'arrêta un instant pour vérifier l'adresse. Les bas quartiers de Rozenn ne lui étaient pas familiers, pas plus que ce malaise qui ne quittait pas depuis qu'il y était arrivé. La désagréable sensation que quelque-chose qui ne lui plairait pas le moins du monde était en préparation. L'Alfheim leva presque les yeux au ciel en s'entendant penser: paranoïaque, voilà ce qu'il était. Ca ne pouvait pas être bien pire que ce qu'il avait déjà vu.

Ne traîne pas, Mu. conseilla-t-il, ses yeux tombant sur son familier


Le reptile sortit puis rentra sa langue rapidement, humant l'air pour toute réponse. Très explicite. Siam ne tarda pas à s'agenouille pour lui tendre la main. Le contact tiède voire un peu frais de la peau du serpent ne le faisait plus sursauter depuis longtemps. Il le laissa grimper sur son bras, s'y enroulant nonchalamment et passant la tête de l'autre côté de son cou pour se stabiliser. Certains seraient rendus nerveux par une telle proximité avec un animal potentiellement dangereux, mais le roux se contenta de se remettre en marche. Son familier l'aurait mangé depuis belle lurette, si ça avait été son intention.

Quelques rues plus tard, il touchait au but. Enfin presque. S'il en croyait son plan, dira-t-on, en espérant que la ville n'aie pas eu beaucoup de travaux depuis la création de celui-ci. Déjà qu'il n'était pas excessivement détaillé. Siam traversa une ruelle sans faire attention aux ombres qui y rôdaient, plus concentré sur son objectif qu'autre-chose. Il marcha, s'arrêta, corrigea sa route jusqu'à ce qu'on l'interpelle sur un ton qui pourrait tout faire sauf le mettre en confiance.

Ca n'avait rien d'innocent
Ca sonnait comme ceux qui avaient agressé Kai

Il serra les dents mais tâcha de ne pas être trop crispé en répondant. Le Tamaris demandait s'il s'était perdu, et c'est sans mentir qu'il haussa les épaules: pas vraiment, il tournait un peu en rond mais connaissait sa destination. L'Alfheim joua l'imbécile en le remerciant de son inquiéter et aurait sans doute continué sa route si son interlocuteur ne s'y était pas opposé.

En lui bloquant le passage.
Il se força à simplement froncer les sourcils.

"Tu sors d'où ?" demandait-il, adressant un sourire désagréable au roux en obtenant sa réponse. Alfehim, hein ? Une lueur dangereuse s'alluma dans ses yeux sombres, et Siam su qu'il aurait certainement gagné à se la fermer. "Alfheim", ça avait tendance à sonner comme "proie facile" dans la tête des plus abrutis. Il recula promptement lorsqu'on voulut saisir son bras, prétextant avoir un endroit à lui montrer. L'adrénaline courait dans ses veines, presque brûlante. Certainement pas, non.

Faut que j'y sois avant la nuit, gronda-t-il à demi-voix, donc cette discussion attendra.


Le Tamaris eut l'air mi-confus mi-contrarié de ceux qui voyaient leurs plans contrariés par un changement de variable qu'ils n'auraient jamais anticipé. Déjà, le nix évaluait la quantité d'eau dans l'air, pour savoir avec quoi pourrait travailler s'il devait se défendre. Parce que l'idée de son second pouvoir déchirant de la peau (à nouveau) lui donnait des nausées. L'idée du sang, surtout. Mu avait émergé de son demi sommeil, et ses yeux rouges brillaient d'agressivité.

Peut-être était-il temps de vérifier si on venin était mortel ou juste incommodant ?

J'ai pas besoin de ça aujourd'hui. marmonna-t-il pour lui même en voyant son interlocuteur rester statique


Pouvait-il un jour espérer avoir un job simple ?
Journée de merde

Il allait finir par refuser de livrer sur Tamaris.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Sin of Wrath
avatar
Messages : 74
XP : 522
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Familier : Un serpent du nom de Mu
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
If you don't dislike me yet, don't worry: your time will come
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 2:24
Cela faisait déjà quatres heures que je tenais le poteaux au patron et a sa jolie, magnifiques, et exquise femme…. Une pauvres débile sortit d’un trou d'où le chef l’avait fait sortir afin de donner le change a tout ceux qui pensait qu’il aimait les hommes…. Pathétique mais amusant…. Suffisamment en tout cas pour me faire tenir quatres heures debout ou assise par terre a l’entrée du restaurant dans lequel mes deux protégés passaient un moment agréable et romantique…. En résumé ! Ils bouffaient, il parlaient, puis !! Ils couchaient et moi je faisais le gai ! Devant le bâtiment dans lequel ils faisaient tout ça…. Pourquoi est ce qu’ils ne faisaient pas ça chez eux ? Parce que Monsieur attend un client et que ce client est très important. Et le patron m’avait fait demander pour surveiller la transaction. Mais cette fois j’étais prète ! Il n’allait pas échanger une nuit avec moi a son client pour de meilleurs affaire ! Je l’avais prévenu et il m’avait écouté… Enfin… j'espère… “ Tu penses quand même pas que ça va marcher ? “ Je baissa la tête afin de regarder le petit mammifère grimper à mon pantalon afin de se loger dans mes bras croisés sur mon torse. “ Qui ne tente rien n’a rien ? “ Le raton laveur me regarda abasourdi par ma remarque. Comme si je venais de dire une connerie d’une taille monumentale…. “ Bah quoi ?! " Don Quichotte, fit mine de ne pas m’avoir entendu et se logea confortablement sur moi, qui allait encore glander comme ça pendant bien une demie heure… Puis le client arriva et les négociation qui s'ensuivit ne me regardèrent pas. Je sais juste que je n’aurai pas à partager le lit de ce mec, je servirai simplement de machine a sous…. Super ! La joie ! Je suis relégué au rang de vulgaire machine…. Mais mieux vaut servire de machine à sous plutôt que de jouet sexuel… Enfin, bon, je finis ma journée lorsque je quitta le bâtiment, laissant le boss et sa femme a l’équipe qui prendrait la suite, me dirigeant lentement chez moi.

Tu sais je pense que tu devrais prendre un peu de recul par rapport a ton taff, ma grande… “ Je regardais le raton laveur qui marchait a côté de moi, c’était la première fois depuis qu’il me suivait qu’il me parlait de cette manière. Un thon presque inquiet, ni rassurant, ni rassuré. “ Qu’est ce qui t’arrives mon grand ? Des problèmes ? “ Don Quichotte me grimpa sur l’épaule et s'enroula autour de mon coup. “ J’en ai juste marre de te voir réduite à faire ça ! Tu le vois pas mais ces fumiers te change… “ Je stoppa ma marche le prenant dans mes bras, le tenant devant moi et le regardant. Il ne le montrait pas, mais ce petit chapardeur, était un grand sensible, un rien ne l'affecte mais il fait toujours en sorte de ne pas le montrer devant moi, c’est toujours moi qui craque devant lui, alors le voir dans cet état, me mettait légèrement mal à l’aise. Je le pris dans mes bras le serrant comme si il n’était qu’une peluche et je continuai ma marche dans les petites rues sombres, froide et franchement pas rassurante de Rozenn. Je les connaissais par coeur maintenant et j’aurai pu reprendre le chemin le plus court pour chez moi, mais l’air n’était pas trop frais, alors je pris mon temps, me baladant entre les ruelles. Demain, je ne bossais pas, et je me demandai ce que j’allais bien pouvoir faire de ma journée de libre lorsque je vis ce mec au cheveux rouge, tourner dans l’angle de la rue. Une rue que je connaissais bien, elle était sous notre juridiction, et je savais aussi qui surveillait cette zone de nuit… “ Et ça recommence…

Une mauvaise idée venait de me traverser l'esprit. Je suivi le jeune homme de loin et bingo ! Il ne manqua pas de se faire aborder par ce mec louche que j’avais choisi pour cible. J’arrivais dans le dos du truant, mettant ma main sur le couteau qu’il dissimulait dans son dos et la seconde sur le mur qui se trouvait juste à côté. “ Sault les mecs ! Vous faites quoi ? Je gêne peut être ? Tu faisais encore une déclaration d’amour à ce jeune homme ? C’est pour ça que tu lui as apportté des fleures ? C’est gentils de ta part mais c’est pas aussi simple, un jour je te montrerais comment faire…. Pour l’instant, donne ton cadeau au monsieur puis dit au revoir “ En effet, je vennais de changer sa dague en fleure, en compensation d’une petite partie du mur que je touchais, mais ça ne devrait pas gêner grand monde… Le bandit bégaya quelque chose surpris que son couteau venait de virer en rose blanche, il avait l’air légèrement perdu, et s’en alla en lâcha un léger : oui madame. Je ne faisais pas d'abus de pouvoir en le congédiant de la sorte ! Je n’étais pas beaucoup supérieur a lui dans la hiérarchie, a vrais dire j’étais même a son niveau, mais j’étais bien plus apprécié, il savait donc que venir me chercher des noises n’était pas vraiment sa meilleur solution. “ Pardon d’être intervenue aussi abruptement ! Ysra, pour te servir ! “ Et je me sentis malgré moi basculé vers l’arrière. Mon pouvoir me faisait comprendre que j’avais atteint mes limites et que je ne devrais surement pas aller plus loin avec lui. Mais quoi qu’il en soit le sol commence à se rapprocher un peu trop près… “ Boulet….

[ Dsl du temps de réponse ^^', pour l'instant je postes en brute pour que tu puisses lire, je corrigerais plus tard, dsl ]
avatar
Messages : 14
XP : 146
Date de naissance : 10/12/1996
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 20
Familier : Un raton laveur : Dom Quichotte
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Oct - 18:59


STARS ARE ONLY VISIBLE IN DARKNESS, FEAR IS EVER CHANGING AND EVOLVING. AND I FEEL POISONED INSIDE. AND I.. I FEEL SO ALIVE. NOBODY CAN SAVE ME NOW, THE KING IS CROWNED, IT'S DO OR DIE
Honnêtement, la main qu'il gardait dans son dos était tellement évidente que le roux se demanda pourquoi il se donnait la peine. N'importe-quel abruti pouvait remarquer que ses intentions n'avaient rien d'amical, il n'y avait plus d'apparences à sauver. Se croyait-il si malin que ça. Siam fronça les sourcils tandis qu'à ses côtés Mu lâchait un sifflement d'avertissement, quittant sa position de repos pour se dresser sur l'épaule droite du nix. Il se donnait l'air plus imposant, et si ce n'était pas la première fois que son ami le voyait faire, il n'en était pas moins amusé. L'idée que son familier veuille le défendre d'un danger était toujours étrange à appréhender.. mais pas désagréable.

Le Tamaris se rapprocha, un sourire mauvais aux lèvres, et on aurait pu jurer que le roux s'était mis à gronder, un pouvoir qu'il ne voulait pas utiliser grésillant d'impatience. Il courait dans ses veines, brûlant, prêt à surgir et détruire tout ce avec quoi il entrerait en contact.

Tout le tissu
toute la peau
tous les os s'il le fallait

Oh, pas pour le défendre, le livreur se fit la réflexion amère qu'il ne saurait prêter de telles intentions à un don aussi problématique. Simplement pour faire quelque-chose, pour libérer cette magie qu'il s'obstinait à garder soigneusement sous contrôle, refusant de la laisser faire quoi que ce soit. Sans doute n'adoptait-il pas la bonne attitude, et sans doute aurait-il moins de soucis à en faire ce qu'il voulait s'il l'utilisait plus souvent, mais cette idée n'avait pas traversé l'esprit de Siam. Il avait peur de ce don, plus qu'il n'osait l'admettre, et l'enfermer dans un coin était de loin la solution la plus confortable pour lui.

Le Tamaris s'apprêtait sans doute à agir, à en juger par la façon dont son attention était brièvement passée du serpent à la main dans son dos, mais l'irruption d'une 3e personne l'empêcha d'aller au bout de sa pensée. Une demoiselle blonde d'apparence enjouée venait d'apparaitre dans le dos du potentiel voleur, demandant s'il était question d'une déclaration d'amour accompagnée de fleurs à l'égard de Siam, ce qui ne manqua pas de surprendre aussi bien l'intéressé que son interlocuteur du moment.

Quelle déclaration de quoi ?
Quelles fl- oh, ces fleurs

C'est sur un ton assuré qu'elle lui conseilla de s'y prendre autrement la prochaine fois qu'il aurait des déclarations enflammées à faire avant de l'encourager à donner son 'cadeau' au nix. Ce dernier haussa un sourcil sceptique, s'étant jusque-là contenté d'observer la scène en gardant les bras croisés, mais lorsqu'une rose blanche fut brandie dans sa direction, une grimace apparut sur son visage. Sans doute était-ce naturel chez ceux de son espèce, mais l'idée qu'on aie coupé une plante pour l'offrir à quelqu'un lui était assez insupportable. Il se retint de jeter la fleur à terre lorsqu'elle atterrit dans ses mains, conscient qu'elle ne méritait pas un tel sort pour autant.

Une fleur, comme c'est original maugréa-t-il, plus surpris qu'il ne voudrait l'admettre


Son interlocutrice ne perdit pas son temps pour congédier le Tamaris qui l'avait pas tout à fait l'air de comprendre ce qui lui arrivait avant de se présenter comme Ysra, présentant ses excuses au passage. Le roux se donna quelques secondes pour contempler la situation, ayant bien conscience qu'il serait poli de la remercier mais tout autant que la rose qu'il tenait n'était sans doute pas ce que la personne de tout à l'heur cachait dans son dos. Plissant ses yeux vairons tandis que Mu reprenait une position de repos autour de ses épaules, il l'étudia un instant pour évaluer sa dangerosité et..

Et que faisait-elle, au juste ?

C'est sans réfléchir qu'il fit un pas en avant, étendant une main et saisissant la blonde par l'avant-bras pour l'attirer dans sa direction. Difficile de savoir ce qui lui avait fait perdre l'équilibre quand elle semblait se déplacer sans effort il y a un instant, mais ça n'empêcha pas le nix de la stabiliser, posant son autre main sur l'épaule de son interlocutrice pour s'assurer qu'elle tienne debout. Nullement gêné par la proximité, il baissa le regard sur ses yeux sombres d'Ysra, cherchant à évaluer son état.

Dis-donc, joue pas les héroïnes quand tu tiens pas debout, conseilla-t-il sans réelle animosité, se retenant à peine d'ajouter 'gamine' par réflexe, Merci d'avoir fait fuir ce nuisible, j'aurais pu le gérer mais j'imagine que ton intervention était plus.. propre concéda-t-il en haussant les épaules


Disons qu'il aurait pu, honnêtement. Mais si le Tamaris avait tiré autre-chose qu'une fleur aux pétales délicats de son dos, Siam aurait sans doute paniqué, attaquant avec son second pouvoir sans réel contrôle dessus. L'idée des gouttes carmin lui serra la gorge une fois de plus mais il s'efforça de la chasser, jetant un bref coup d'oeil au raton-laveur apparemment agacé d'Ysra avant d'à nouveau s'intéresser à elle.

Tu es sûre que tout va bien ? s'enquit-il par principe, la trouvant un peu pâle, Concrètement j'ai un truc à livrer, mais l'adresse va pas s'envoler.. et je t'en dois sans doute une, aussi admit-il en dernier lieu


Pas qu'il aie spécialement envie de rendre service à quelqu'un, mais elle avait évité une certaine rencontre avec de désagréables souvenirs, et quelque-chose lui soufflait qu'il serait injuste de s'en tirer dans lui faire savoir qu'il était reconnaissant.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Sin of Wrath
avatar
Messages : 74
XP : 522
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Familier : Un serpent du nom de Mu
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
If you don't dislike me yet, don't worry: your time will come
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Let's play ! :: Tamaris :: Rozenn-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit