Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

Your hands don't heal ft. LIBRE

 :: Let's play ! :: Alfheim :: Lac Miraculeux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 22 Juin - 14:31


I'M COMING UP FOR AIR, COME AND SHARE MY LAST  BREATH SAVE IT FOR A TIME WHEN I'M HERE NO MORE WE'RE DIVING IN THE DEEP END WE CAN'T TURN BACK AGAIN
L'herbe était légèrement humide sous ses pieds nus lorsqu'il arriva à hauteur du lac. L'eau s'étendait devant lui, transparente et placide, sa surface à peine ridée par le souffle d'air qui jouait avec ses cheveux. Siam jeta un regard dubitatif au liquide tandis que Mu glissait lentement de son bras, alant se rafraichir entre les pousses vertes. Nesilia lui avait conté monts et merveilles à propos di lac miraculeux qui devait bien porter ce nom pour une raison, mais le souvenir de sa 'mère' ramenait un goût trop amer dans la bouche du nix pour qu'il accorde du crédit à ces dires.

Elle lui avait menti sur toute la ligne en prétendant l'aimer, après tout.
(le pire étant qu'il y aie cru)

Mais cette eau ne lui était de toutes façons pas destinée, et tant que l'effet placebo fonctionnait sur l'esprit sans doute dérangé de son commanditaire, il n'avait certainement rien à dire. Tirant une fiole de sa poche, il en ôta le bouchon de liège avec un léger 'pop' avant de se pencher sur la surface liquide. 'Le remplir jusqu'au trait de jauge', avait demandé l'apothicaire.

C'est à genoux au bord du lac que Siam utilisa son contrôle de l'eau pour lentement remplir la fiole, s'arrêtant tout juste au trait indiquant la quantité souhaitée. Aucune idée de ce que cet homme comptait en faire, peut-être était-ce juste pour la frime, peut-être que ça consolidait effectivement ses remèdes.. ou peut-être qu'il avait juste des plantes à arroser. La seconde option amena un tic nerveux au coin des lèvres du roux: il se serait bien fichu de lui, auquel cas.

Puis l'idée - aussi irrationnelle soit-elle- lui revint à l'esprit. Peut-être qu'il y avait bien des propriétés thérapeutiques dans ce lac. Peut-être que la supposée magie du Faronir des temps passés habitait encore suffisamment les eaux pour avoir une action. A ses pieds, Mu s'enroulait paresseusement sur lui-même, profitant du beau soleil venant chauffer ses écailles blanches. Regarder vers lui comme s'il cherchait une confirmation n'apporta rien aux doutes du nix, mis ça ne l'empêcha pas de le faire.

Au fond, ça ne coûtait rien d'essayer:
il n'était plus à une désillusion près

Alors il se rapprocha un peu plus de l'eau pour la faire léviter à la hauteur de ses yeux sous le regard curieux de son familier, se disant lui-même que l'idée était purement ridicule. Cette cicatrice était déjà de plus en plus diffuse avec le temps, et si ça empirait les choses en définitive ? Mais avec un dernier regard méfiant au liquide transparent, il décida que de toutes façons, la marque sur son visage était plus accessible que la cicatrise de morsure sur son épaule.

- Au moins je saurai. marmonna-t-il en fermant son oeil gauche


Il laissa l'eau au contact de sa peau cicatrisée un moment, agenouillé sans doute un peu trop près du lac, se demandant s'il fallait beaucoup de temps pour que ce genre de choses fonctionne. Le contact frais sur son visage l'attirait peu à peu dans les bras de Morphée, terriblement agréable en contraste avec la précédente brûlure du soleil. Les nymphes étaient certes d'Alfheim, mais une telle chaleur les asséchait bien vite. Peut-être se laissa-t-il trop sombrer dans ses propres pensées, car lorsqu'un bruissement entre les feuilles attira son attention dans son dos, Siam eut un sursaut violent.

Si violent qu'il trébucha sur le corps sinueux de Mu en voulant se relever, chutant dans le lac tandis que son contrôle sur l'eau se dissipait. La fiole alla rouler sur l'herbe tandis qu'il traversait la surface dans un grand 'splash', effrayant au passage une grenouille qui sauta sur le nénuphar suivant. Il ne lui fallut que peu de temps pour revenir à la surface, étant dans son élément, mais il n'était pas bien fier pour autant. Un soupir las passa ses lèvres, et il chercha des yeux celui ou celle qui l'avait tiré de sa rêverie tout en se rapprochant de la rive.

- Fous toi de ma gueule tant que t'y es, marmonna-t-il, lançant un regard noir à travers ses mèches humides, au point où j'en suis..


Journée de merde.
Comme souvent.

Il n'aurait pas dû s'arrêter aussi longtemps.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Sin of Wrath
avatar
Messages : 74
XP : 521
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Familier : Un serpent du nom de Mu
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
If you don't dislike me yet, don't worry: your time will come
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Oct - 15:28

Quelque par dans Symphonia, Lucis était posée sur un muret, en train de lire un de ces livre qu'elle dévorait, tenant une pomme qu'elle avait entamé il y a peu d'une main. Les passants la remarquaient facilement contrairement à la jeune demoiselle, qui, elle, se pensait sans doute seule. Ou plutôt portée dans ces lieux magnifiques décrit par l'ouvrage.
Ce dernier était dédié à la découverte d'endroits majestueux, donnant envie de voyager. Il y avait des photos ainsi que les histoires qui allaient avec. C'était fascinant. Néanmoins, Lucis en avait déjà découvert quelques-uns. Pas tous, mais certains. Elle se souvint de ce fameux Lac Miraculeux. Ou du moins, elle en avait quelques bribes de souvenirs. Flous, mais présents. Elle était avec ses parents à rire et courir avec eux sur le bord de l'eau.
Un léger sourire vint se dessiner sur son visage lumineux.
Et si elle y retournait ?

Elle ferma doucement le livre puis releva le regard sur ce qui l'entourait. Certains passants la regardèrent et lui sourirent poliment. La mage le leur rendis avec plaisir puis descendit du muret pour rentrer à la bibliothèque. Il lui fallait retourner au travail, sa pause était finie, ainsi que sa pomme.

La journée finie, Lucis rentra chez elle. A peine rentrée, Phy, son familier, lui sauta au visage, frottant sa joie poilue et douce contre celle de sa maîtresse. Cette dernière lui rendit ses câlins et le caressa avec douceur.


- Bonjour, Phy ! Oui, je suis là maintenant ! Et dis moi, ça te dit de partir un peu ce week-end ?



Sa décision était prise. Elle ira au lac Miraculeux pendant ses jours de pause. Sauf si on la demandait en mission. Mais, cette fois, pas d'alerte.

Quelques jours plus tard, il était temps de se préparer et d'y aller. Bien sur le petit animal était impatient et le montrait un peu plus que la jeune femme. Il se mettait à sauter partout et à tourner bien trop rapidement autour de Lucis. Arrivant même à la faire tomber avant de sortir de la maison familiale.


- Aïe !!! Phyyy !!!


L'animal coucha les oreilles et se posa à terre faisant les yeux de merlan frit en guise d'excuse. Lucis le regarda un moment, sourcils froncés, puis soupira en se relevant.


- Calme toi maintenant !


Dit-elle d'un ton plus calme en s'époussetant les vêtements, bien que le sol soit assez luisant et propre pour qu'on puisse manger dessus sans problème.
La mage reprit son sac, ouvrit la porte, Phy retourna dans les airs et la suivi et c'est ainsi qu'ils partirent en week-end au lac.


Une fois arrivé non loin du lieu, le duo s'arrêta un instant pour profiter de cette tranquillité reposante. Lucis pris une grande inspiration puis relâcha l'air doucement. Son doux sourire refit son apparition tandis que Phy commençait un peu plus à s'exciter. Il voulait à tout prix aller au lac. D'ailleurs, il ne perdit pas plus de temps. Il tourna rapidement autour de la tête de sa maîtresse, puis s'envola rapidement en direction du grand point d'eau.


- PHY NON !!! Attends... moi...


Trop tard. Il était déjà hors de vue.
Lucis soupira brièvement et partie à la recherche de son familier impatient, ronchonnant intérieurement.

Du côté de l'animal, il évitait les arbres, petits animaux et autres végétations avec brio pour vite arriver à destination. Le lac.
Une fois arrivé, il s'arrêta net, toujours flottant dans les airs. Émerveillé, on pouvait presque deviner un sourire sous sa truffe.
Puis il baissa son regard, remarquant enfin une présence. Un jeune gar...Homme?
Apparemment il prenait de l'eau, mais d'une façon... Magique. Il arrivait à contrôler l'eau. Ca pouvait être pratique ça. Enfin ce serait une réflexion que pourrait penser un humain. Pas l'animal. Lui, tout ce qu'il pensait faire c'était... Sauter dans l'eau.
Cependant, un bruit dans un buisson fit se retourner l'animal. Il devina rapidement que c'était sa maîtresse. Mais l'inconnu, lui...

Lucis, avait vite trouvé le chemin qu'avait suivi son animal de compagnie. Heureusement le chemin n'avait pas été très long. Il ne lui restait qu'un buisson à franchit. Mais même devant ce dernier obstacle on pouvait voir le paysage. La jeune femme en avait déjà le souffle coupé.
C'est après quelques secondes qu'elle avait remarqué le jeune homme.
A cause de sa timidité, elle hésita un instant avant de passer par dessus la broussaille. Elle eut le temps de s'imaginer tous les pires scénarios possibles avant que Phy ne vienne la voir pour l'inciter à venir. Elle reprit alors ses esprits, ainsi que son courage, et sortie de là, tirée par son familier.

Malheureusement, le bruit créé par les feuilles surpris l'inconnu et le fit tomber dans l'eau. Lucis, immédiatement après avoir vu ça, alla à la rencontre de la personne et lui tendis la main. Haaa sa gentillesse ! Pas une once de moquerie, pas même un sourire. Juste un regard inquiet.


- Rien de cassé ? Pourquoi me moquerais-je de vous ?


Phy, lui, alla prendre la bouteille pour la ramener vers son propriétaire, lâchant un léger son entre ses petites dents.


- Nyuh ?
Membre du mois !
avatar
Messages : 48
XP : 325
Date de naissance : 20/01/1997
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Nov - 16:56


I'M COMING UP FOR AIR, COME AND SHARE MY LAST  BREATH SAVE IT FOR A TIME WHEN I'M HERE NO MORE WE'RE DIVING IN THE DEEP END WE CAN'T TURN BACK AGAIN
C'est sur une jeune femme blonde qu'il dirigeait son regard furieux, encore agenouillé dans la partie peu profonde où il s'était étalé. L'eau lui arrivait jusqu'au milieu du torse, dans cette position, et il espéra n'avoir aucun papier dans ses poches. Heureusement que son sac reposait sagement sur la rive à côté de Mu, sinon il aurait eu du souci à se faire. Le nix rejeta en arrière les cheveux rouges et blancs collés à son  front par l'eau lorsqu'à sa surprise, une main entra dans son champ de vision. Ses yeux vairons remontèrent vers sa propriétaire, et il reconnut avec surprise la nouvelle venue qui l'avait fait sursauter tout à l'heure, une expression inquiète sur le visage.

Oh, elle ne riait pas ?
C'était nouveau

A quelques pas de là, Mu avait cessé de paresser, ses yeux écarlate suivant attentivement les mouvements de la blonde. Rien d'agressif jusque là, et si son espèce de peluche volante était appétissante, il se garda de l'approcher. Manger les familiers des inconnus était généralement mal vu, chose que le reptile avait comprise avec une surprenante facilité. Quelques gouttes tombèrent de ses mèches jusqu'à la surface de l'eau pendant qu'il hésitait, regardant sa main avec méfiance.

Comme si elle risquait de le mordre.
(alors que s'il y avait un danger, c'était sans doute lui)

A ses côtés flottait une étrange créature violette qui lui lança un couinement interrogatif, ses yeux sombres emplis de curiosité. Entre ses pattes, la fiole qu'il avait laissée tomber en perdant l'équilibre tout à l'heure. Sans doute l'aurait-il trouvée agaçante en d'autre circonstances, mais comme nombre de nix, il appréciait les animaux par défaut. Le roux finit néanmoins par trouver sa méfiance ridicule, lâchant un soupir avant d'accepter son aide et se redresser.

- Pour aucune bonne raison, mais c'est la réaction la plus courante. marmonna-t-il


Pour ne pas dire 'logique'. Qui s'inquiète d'un parfait inconnu tombant dans un lac, honnêtement ? Certainement pas lui. Il ne la remercia pas, hochant simplement la tête en revenant sur la rive avec ses vêtements collés à sa peau. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était maintenant rafraîchi. Son regard passa à nouveau sur la curieuse bestiole qui accompagnait la jeune femme. Ôta sa veste rendue lourde par l'eau du lac avant de lui reprendre la fiole, caressant au passage sa tête pelucheuse en évitant soigneusement la corne.

Un nouveau regard à l'inconnue lui apprit qu'elle avait l'air plus âgée que lui, et il se fit la réflexion qu'elle devait le prendre pour un gosse avec un sale caractère. Sans doute dans sa 'crise d'adolescence' comme disaient les Tamaris. Un agacement sans doute infondé grondait dans sa poitrine, mais il ignora la voix qui soufflait 'tu aurais dû me laisser faire', sachant pertinemment qu'elle cherchait la moindre excuse pour détruire quelque-chose. Son second pouvoir avait un fâcheux lien aux émotions qu'il s'efforçait de couper. Ce n'était hélas pas facile tous les jours.

- Tout va bien, t'occupe, assura-t-il en la regardant curieusement, fais pas comme si ça t'intéressait, je risque de te croire. conseilla-t-il, sarcastique


Bien sûr que non, il ne risquait pas d'y croire un instant. La sympathie et l'altruisme de nombre des Alfheim avait tendance à lui passer complètement au dessus de la tête, et s'il n'avait aucun moyen de savoir de quelle contrée venait la blonde, ça ne changeait rien à sa réaction. Généralement, le nix prenait ça pour une façade par automatisme. Ou par mécanisme de défense, peu désireux de s'attacher à la mauvaise personne une fois de plus.

On dit bien 'jamais deux sans trois'
mais il n'était pas prêt pour ça

- Siam. Tu peux me tutoyer, le 'vous' fait vraiment bizarre, lâcha-t-il en se débarrassant également de son haut sans pudeur aucune, Qu'est-ce qui t'amène ?


Rien ne l'empêchait d'être curieux, cela dit. Il aimerait lui demander quelle créature était son familier, a vrai dire, mais ça pouvait attendre. Etendant la veste et le haut sur l'herbe verte, il se remercia mentalement de ne pas porter de chaussures aujourd'hui. Même avec son pouvoir, les sécher n'était pas chose aisée. C'est avec un grondement agacé que le roux tira une boussole de sa poche, espérant que l'eau n'aurait pas endommagé son mécanisme avant d'utiliser son premier don pour la retirer. Il se concentra quelques instants pour faire de même avec ses cheveux, sa peau et son pantalon. Les gouttelettes répondaient à sa magie avec facilité, venant docilement s'assembler en un orbe qu'il laissa flotter devant lui le temps qu'elle soit complète avant de la rendre au lac.

Mieux
le soleil ferait le reste du boulot


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Sin of Wrath
avatar
Messages : 74
XP : 521
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Familier : Un serpent du nom de Mu
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
If you don't dislike me yet, don't worry: your time will come
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Nov - 13:34
Pour inciter le jeune homme à prendre sa main, Lucis lui fit un petit sourire chaleureux. Voyant sa méfiance, la jeune femme pensait bien faire, ne voulant que le bien d'autrui. Après tout, c'était son habitude de se préoccuper des autres, plus d'elle-même. On le lui avait déjà dit maintes fois, mais jamais elle n'en prenait compte. Elle aimait trop redonner le sourire des autres.
Puis le jeune homme se releva. Elle pu constater qu'il devait avoir environ son âge. Peut-être plus jeune... Ou pas. Vas savoir.
Le fait qu'il caresse Phy rassura la jeune femme. Au moins il n'était pas fait de pierre à l'intérieur de sa poitrine. Il aimait les animaux. De toute façon, qui pourrait résister à ce petit animal pelucheux ?! Rien que cet acte la rassura.
Phy, le petit animal, appuya sa tête sur la main de Siam pour amplifier la caresse puis il fila du côté de sa maîtresse.


- Tout va bien, t'occupe, fais pas comme si ça t'intéressait, je risque de te croire.


Lucis lâcha un léger petit rictus. Il ne devait pas être habitué à la bonté des autres. D'un côté ça amusa la jeune femme, mais d'un autre, c'était bien malheureux pour lui... Il ne devait pas voir la vie d'un côté très lumineux. Intérieurement, elle se donna la mission de lui redonner le sourire. Au moins juste un. Elle savait d'avance que ce ne serait pas une tâche facile, mais... C'était son objectif. Têtue qu'elle était, elle n'allait pas abandonner.


- Je me préoccupe vraiment de vous ! Je n'aime pas voir les autres dans la difficulté.


Autre petit sourire chaleureux. Elle sortit de l'eau en même temps que Siam, regardant bien où elle mettait les pieds. Ses bas étaient trempés, et l'eau dans ses chaussures ne rendait pas la chose agréable. Mais elle gardait le sourire et n'y fit aucune remarque. Elle ne s'en plaignait pas.


- Siam. Tu peux me tutoyer, le 'vous' fait vraiment bizarre. Qu'est-ce qui t'amène ?


Lorsque le jeune homme retira ses vêtements, Lucis détourna légèrement les yeux, profitant du beau paysage pour l'admirer un peu. Le lac était merveilleux.


- Je me nomme Lucis. Vou... Tu peux me tutoyer également, si tu le souhaite ! Je voulais revoir cet endroit... Il est magnifique...


Dit la mage en prenant une grande bouffée d'air frais du lac, regardant l'horizon avec un doux sourire serein. A croire qu'elle ne se méfiait pas du tout du jeune homme. Il pouvait être un Zhakal, elle n'y prêtait pas attention. A vrai dire, les origines des autres, elles n'en avait que faire. C'était surtout les actes des autres qui faisaient d'eux ce qu'ils sont. Elle croyait au bon de chacun. Pas de racisme avec Lucis. Pas d'amalgame.
Phy s'amusait à voler autour de sa tête, puis de temps en temps il tentait d'aller voir l'animal de l'inconnu nommé Siam. Mais... Il était bien plus méfiant que son amie mage. Il le reniflait que de loin.
Puis la jeune femme regarda son interlocuteur étaler ses vêtements au sol pour les faire sécher. Elle admira surtout Siam utiliser son pouvoir. Elle était émerveillée. Un rien lui provoquait ça, certes, mais voir l'eau être manipulée ainsi, ça n'arrivait pas tous les jours. Du moins face à la jeune femme.
Puis elle se rappela que ses bas étaient trempés. Et ses chaussures. Elles les regarda puis fit finalement pareil que le jeune homme, elle les retira et les posa au soleil. Elle n'avait cependant pas le pouvoir de l'eau, ça prendrait plus de temps pour elle, tant pis. Elle les essora puis les posa sur l'herbe. Maintenant jambes et pieds nus, elle sorti soudainement :


- Et vo... Tu viens faire quoi ici ? Je suppose que cette fiole c'était pour récolter un peu d'eau, non ?


Phy vint la voir, frotter sa joue contre celle de Lucis. Cette dernière se mit à caresser le petit animal, le prenant ensuite dans ses bras, tout en s'asseyant dans l'herbe.


[HRP : Désolé, les répliques de Siam j'ai du les mettre en rouge, sinon on ne la voit pas ^^']
Membre du mois !
avatar
Messages : 48
XP : 325
Date de naissance : 20/01/1997
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Let's play ! :: Alfheim :: Lac Miraculeux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit