Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

Le corps saint est le cimetière de l'être... [ Ft. Alowin S. Rothschild ]

 :: Let's play ! :: Vieux cimetière Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 26 Avr - 9:15

ft. Ichiroharuuuu !

ft. Halloween

「Le corps saint est le cimetière de l'être...」
Il été assez tard, Ichiroharu posa sa tasse sur la table de sa lugubre cuisine. Qu’est-ce qu’il n’aime pas cet endroit, il ne l’aime pas… Pas du tout. Elle est remplie de mauvais souvenirs qui reviennent à la vie chaque fois qu’il met les pieds ici, même si désormais ce n’est qu’une à deux fois tous les mois.
Il souffla profondément mais ne bougea pas d’un poil, vivement d’être de retour dans sa vraie maison et avec sa vraie et seule famille, son frère jumeau. Il se demande donc si celui-ci est déjà en route ou s’il est même peut-être déjà arrivé chez eux à Iria. Il n’y a qu’un moyen pour le savoir après tout… Il se releva tranquillement, toujours avec son air de blasé habituel et posa la tasse vide dans l’évier remplit de vaisselles sales, non, Ichiroharu n’est pas quelqu’un de sale et de négligé même si avec ses cheveux en bataille on pourrait en douter, mais il n’a pas la tête à ça pour le moment. Et puis normalement, la vaisselle ne va pas s’envoler. Il s’étira brièvement avant de faire un rapide tour à la salle de bain, peinant inutilement ses cheveux trop rebelles et portant sa tenue habituelle, il se regarda un peu dans la glace, jusqu’à une silhouette féline rentre à son tour dans la petite pièce.

Un petit sourire se détacha de ses lèvres avant de se retourner vers l’arrivant et de le saisir dans ses bras en lui caressant la tête, il est vraiment adorable avec ses petites lunettes bleues ce chat. Son chat. Il sorti finalement de la salle de bain pour s’asseoir sur le canapé du salon sans quitté son chat des bras. Et le posa sur ses genoux avant de prendre les feuilles en bazar sur la table basse : des dossiers, des avis de recherche et des contrats – pour la plupart – terminés. Il tassa le tout correctement sans s’y attarder, ceux-ci ne sont plus d’actualité, les récents sont à Iria. La vie de tueur à gages, mêlée à celle de chasseur de primes, un drôle de mélange dangereux… Mais quelque part il aime ça, il avait déjà essuyé plusieurs attaques à son égard, mais il avait était jusqu’à présent plus malin que ces débutants ne réfléchissant pas avant d’agir et seulement sous la pression de l’argent. Ce n’est pas tous les jours de tout repos certes, mais c’est une vie plutôt pimentée, maintenant qu’il n’est plus seul… Le chat – sans nom – grimpa sur ses épaules avant de se blottir dans la capuche du Lucifer tout en ronronnant paisiblement. Des fois, des gestes valent plus que la parole en elle-même, n’est-ce pas ?

Au bout de quelques minutes, Ichiroharu se releva et rangea les dossiers dans un tiroir d’une commode des plus basique et jeta un regard par la fenêtre aux volets entres-ouverts et il sorti de sa maison, refermant correctement derrière lui, pas question d’avoir un invité surprise pendant son absence, même si la seule chose qui le retient de faire péter/brûler la baraque c’est qu’il en a besoin. Direction : Iria… Il se met en chemin sans plus attendre, ‘’profitant’’ – ironiquement – du paysage. Il préfère Tamaris, et de loin, pas seulement parce qu’il y retrouve son jumeau, mais surtout parce que c’est un lieu de mélange. Et c’est assez calme selon les endroits ainsi que beaucoup plus lumineux que les tréfonds de Zhakal. Cet endroit est vraiment…
Tien ? Une idée germa dans l’esprit d’Ichiroharu, un endroit où il n’avait mis qu’une seule fois les pieds, l’ancien cimetière… C’est sur son chemin, non ? Il s’est toujours demander si des gens de sa ‘’famille’’ y sont, il n’a pas trouvé du moins. Et puis il s’en fiche bien, ils ne tenaient pas à lui. Il haussa tout seul les épaules et bailla même, lasse. Va pour le cimetière, il n’y jettera qu’un regard, il ne veut pas trainer en chemin. Et puis ce cimetière est sympathique, recouvert de mousse, abandonné et la nature y a repris ses droits.

Au bout d’un petit moment il l’aperçu d’ici, les mains dans les poches. Il s’arrêta soudainement en entendant un bruit étrange, et inquiétant, il était immédiatement sur ses gardes… Mais il soupira en voyant que ce n’était que l’œuvre d’un petit animal et repris sa route. On est jamais trop prudent, contrairement une certaine personne naïve, sur laquelle il doit garder un œil, les deux, et aussi longtemps que faire se peut après tout… Il rentra ainsi calmement dans ce cimetière, regardant les tombes à perte de vue. Mais quelque chose le surpris, une chose qui attira immédiatement son regard, c’était comme une tâche sur un t-shirt blanc, un homme plus loin, devant des tombes. Eh bien, celui-là ne passe pas inaperçu, on repassera pour la discrétion. Il se gratta une joue un peu perplexe, j’vous jure, c’est une cible géante ! Même si Ichiroharu ne compte pas l’attaquer, heh, il n’attaque pas tout ce qui bouge ! Seulement les personnes qui sont la cible de ses contrats ou si leur tête est affichée sur une affiche, et aussi si la somme en vaux le coup.

Il s’avança calmement et pencha légèrement la tête, il s’attarda sur une tombe assez particulière avec une jolie forme ovale mais impossible de lire quoi que ce soit dessus, à cause de la mousse et de l’état déplorable de la stèle. Il s’arrêta finalement à une distance raisonnable de l’individu semblant en deuil, en même temps à quoi pouvait-on s’attendre ? Surement des proches, mais ce n’est pas ses oignons de toutes façons et il n’est pas du genre à rentrer dans la vie des gens, et encore moins dans leur vie privée. Il était juste intrigué par le look loufoque de cette personne, humain ? Lucifer ? Autre ? Peu importe. Il se contenta de le regarder de haut en bas avec son air froid et inquiétant, ce n’était pas voulu, il avait toujours l’air lasse, certain disent même camé, même s’il ne consomme pas ce genre de choses, il n’en a pas besoin. Il se racla un peu la gorge sans rien ajouté en fixant le garçon, ou la fille ? Après tout, on peut se tromper et il ne veut pas le déranger non plus, ni parlé en fait…
Membre du mois !
avatar
Messages : 57
XP : 181
Date de naissance : 27/06/1996
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tamaris, à Iria...
Familier : Un chat roux à lunettes...
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
La vie est timide, elle ose pas me sourire... Sauf toi...
Ichi' parle en #9966FF




Invité ? Connais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 11:49
Le corps saint est le cimetière de l'être...
Alowin & Ichiroharu

Rire, sourire, et bonne humeur sont des attitudes qu’Alowin aime faire croire qu’il ait, mais derrière cette attitude peut se cacher une personne totalement différente qu’il ne veut pas faire connaitre. La solitude n’est pas forcément la meilleure solution, mais quand on a un frère qui veut notre mort, il ne vaut mieux pas s’attacher à quiconque. Après tout, il n’en avait pas besoin, n’est-ce pas ? Jouant avec sa clef anglaise et la faisant tourner, son imagination ne voulait pas démarrer. Comme si son cerveau lui demandait une pause en lui rappelant les souvenirs du passé. Les jours où la famille était réunie et que ce connard n’avait pas retournés le cerveau de son jumeau. Soupirant un coup, il lança son outil dans sa boite et fixa l’extérieur. Il faisait plutôt bon : ni trop chaud, ni trop froid. Pourquoi ne pas respirer un coup ? Attrapant sa veste aux allures divergentes, il ferma la porte derrière lui.
Fixant le ciel, il essaya de ne pas partir dans ses pensées : trop tard… Où est-ce qu’il voulait aller ? Qu’est-ce qu’il voulait faire ? Réponse : Aucune idée. Il se laissa guider et partir dans ses pensées.

Soudain, l’atmosphère devint plus sombre et froide, des frissons le parcoururent et ses yeux se posèrent en face de lui. Bien sûr, il reconnut rapidement l’endroit : le cimetière. Il le connaissait de loin, ses parents étaient enterrés là, mais l’enfant n’était jamais vu leur rendre visite de peur que son frère l’attende au tournant. Ca faisait bien longtemps, même trop longtemps… Sur le moment, Seven se dit fuck et pénétra dans l’antre en se disant que son twin n’avait surement pas eu la patience de l’attendre aussi longtemps. Parcouru de frissons, il se mit à chercher le nom de ses géniteurs.

Environ dix minutes plus tard, il se trouva en face de deux tombes totalement banales, mais put lire deux noms qu’il connaissait que trop bien. Un pincement au cœur vint rapidement car certains de ses ainés étaient aussi enterrés à côté deux. Cette chasse à l’homme avait fait des victimes, trop de victimes… Serrant les poings, il essaya de ne pas se faire envahir par les sentiments, mais il ne les contrôla pas. Une larme coula doucement et fut rapidement essuyée. Cet endroit était horrible, n’importe qui pouvait ressentir les effets négatifs sur ses pensées. Soupirant encore un coup, le rouquin tiqua en entendant un bruit derrière lui. Sur ses gardes, il l’était toujours, il se retourna vers l’étranger.
Ouf, ce n’était personne de connu, mais pourquoi est-ce qu’il le fixait de cette manière ? Normalement, Alowin aurait fait une blague pour déranger cette personne, mais là… L’endroit semblait le rendre plus sérieux, sa vraie personne semblant sortir plus facile et le fake ne voulait pas montrer le bout de son nez.

«  Tu cherches quelque chose ? » Dit-il simplement.

Hum, c’était un peu étrange comme question, mais on ne sait jamais sur qui on peut tomber près de Zhakal. Peut-être quelqu’un voulant le bouffer ou autre… ? Enfin bref, il remit ses lunettes loufoques en place pour mieux le fixer. Alors. Qui étais-tu étranger ?

( sorry si c'est pas top, j'ai du l'écrire deux fois =A= )
avatar
Messages : 84
XP : 111
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 24
Familier : Sushi - Poisson rouge
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 10:42

ft. Ichiroharuuuu !

ft. Halloween

「Le corps saint est le cimetière de l'être...」
Ichiroharu ne dit rien, étant aussi silencieux que les tombes qui l’entourait. Il était plus attentif à ce paysage, certes macabre, mais dégageant une certaine beauté. Mine de rien, c’est assez impressionnant et il ressenti aussi une certaine pression, quelque chose de pesant. Pas étonnant dans un endroit où des milliers de cors sont enterrés, ayant participés à la guerre, ou des victimes de cette même guerre. Les guerres, quelle chose futile, c’est ce que pense notre ami le gentil Lucifer. En parlant crument : si les gens n’étaient pas cons, il n’y en aurait pas, si les gens restaient avec ce qu’ils ont tant qu’ils vivent dans de bonnes conditions… En fait, Ichiro’ est contre les guerres de territoires, les guerres qui ont pour but le massacre derrière une idée ridicule, mais il n’est pas contre les guerres qui sont faites pour protéger ou apporté la liberté.

Dans tous les cas, des guerres restent des guerres, il n’y a pas de fausses guerre, il y a toujours des dégâts dits « collatéraux » en parlant des civiles. Il quitta quelques secondes l’individu des yeux et balaya une seconde fois le lieu des yeux. Pas de fantômes, c’est le calme plat, pas de zombies non plus. D’après les rumeurs et légendes, Ichiro’ serait bien intéressé de venir ici le 31 Octobre. Il le fera, il se l’ai déjà promis. Par pur hasard, il tomba sur la tombe du fils de… Son ancienne tutrice, il grogna intérieurement. Il se souvient parfaitement quand cette saleté lui parler de son fils, toujours pour le rabaisser à base de « Mon fils était plus fort », « Plus intelligent » ou encore « Tu ne le remplaceras jamais ! ». Maintenant en y repensant c’est presque risible, mais le visage de l’ange aux ailes noires resta de marbre malgré tout.

Boooooon, revenons à nos moutons… La cible vivante là, elle/il finit par se retourner vers Ichiro’ qui haussa un sourcil sans mot dire. Ah. C’est un garçon – à première vue – c’est donc bouclé. Attend, ne le prend pas mal mais… Notre ami c’est déjà trompé plusieurs fois sur le sexe douteux de son interlocuteur. La dernière fois c’était pareil, c’était un homme qui l’avait attaqué mais il l’avait confondu avec une femme. Bon, oui osef… Mais bon, c’est assez malaisant des fois. Il le regarda alors de nouveau de haut en bas, attentif. Il sort d’un carnaval ? Bah, à ce point met des pancartes clignotantes pour signaler sa présence, il se voit de loin. Ses parents ne devaient pas le perdre dans une grande foule… Ses parents tien…
Il lança un regard aux tombes où se trouvait la cible – un surnom temporaire dans la tête du chasseur – c’est ça… Heureusement qu’il a gardé ça pour lui. Lui, il n’a rien à faire ici, mais ce type vient plus que probablement se recueillir sur les tombes. C’est triste mais Ichiro’ ne peut pas compatir, n’ayant pas connus ses parents qui sont toujours en vie.
Il regarda ensuite le jeune homme droit dans les yeux, ce mec ne peut pas venir d’ici, après réflexion ça doit être un Tamaris qui se risque ici. Heureusement qu’il n’est pas recherché car en deuil ou non, Ichiro’ aurait fait le ‘’ménage’’ ici.

- Tu cherches quelque chose ? » Demanda finalement le garçon.

Qui dans un tic que connaissait bien Ichiro’, celui-ci ajusta ses lunettes toutes aussi follement voyantes que le reste de la dégaine du jeune. Ichiro’, en effet a une connaissance, un ami en quelque sorte. C’est le gérant un bar à Limia, et cet ami remet au moins dix fois par minutes ses lunettes trop grandes sur son nez. Ichiro’ lui a bien dit de changer la taille mais ça ne semble pas le dérangé… Donc il ne va pas insister… D’ailleurs il va s’inquiéter, il n’est pas aller le voir depuis deux mois, et dire que cet ami lui a demandé de passer à chaque fois qu’il vient à Limia pour prendre de ses nouvelles, il y ira la prochaine fois…

Ichiro’ haussa donc les épaules sans quitter mr.Lacible du regard. Il n’est pas doué dans ce genre de conversation et préféra se gratter la tête d’une mine non concernée en regardant ailleurs, tien, cet arbre là-bas à l’air terriblement intéressant. Il va encore fuir la conversation ? Il n’a qu’à se fondre dans une ombre et partir après tout. Mais non, pas cette fois. Il n’a pas envie de fuir en catimini. Il fourra de nouveau ses mains dans ses poches et souffla, blasé un jour, blasé toujours…

- » Décidément il a du mal avec ça… Il reprend son souffle. « Rien… Je… Promène ? Ouais, une connerie du genre… Hm… Tu… Pfff… »

Il avait quand même dit quelque chose ! Ce n’est déjà pas mal pour quelqu’un de rencontré comme ça, au moins il ne lui a pas mis un vent comme il a l’habitude de faire. En même temps ici, impossible d’esquiver la conversation de manière osef : il n’y a personne d’autres, donc pas de « Tu parlais à moi ? » mise à part si, bien sûr,  mr.Lacible est schizophrène et parle aux tombes. Il allait reprendre dans sa phrase quand quelque chose miaula derrière lui. Il sorti rapidement son chat roux a lunettes de sa capuche, il est réveillé lui tien… Il le câlina calmement en regardant son interlocuteur, le chat ronronna mais ne dit rien. Ichiro’ se racla la gorge.

- Tu… Devrais faire gaffe ici. Un accident est si vite arrivé… » Dit-il, ça ressemblait à une menace mais ce n’en était pas une.« Surtout avec tes… Vêtements… Sans vouloir te vexer, hein… Mais c’est voyant. »
- Miaaaa ! » Fit le chat en baillant.

En une fraction de seconde, Ichiro’ eut un très vague sourire en regardant son chat et lui poka le nez, il ne peut pas résister aux félins, ça passe avant les autres. Mais pas avant son jumeau bien sûr. Et ce sourire s’évanouit bien vite, pas trop de joie devant les autres.
Membre du mois !
avatar
Messages : 57
XP : 181
Date de naissance : 27/06/1996
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tamaris, à Iria...
Familier : Un chat roux à lunettes...
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
La vie est timide, elle ose pas me sourire... Sauf toi...
Ichi' parle en #9966FF




Invité ? Connais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Mai - 11:19
Le corps saint est le cimetière de l'être...
Alowin & Ichiroharu

Et dire que pour une fois, Seven avait envie d’être un peu tranquille, il ne s’attendait pas à croiser quelqu’un au cimetière et encore moins commencer une conversation. Bon, c’était un peu de sa faute vu qu’il avait parlé en premier et aurait totalement pu l’éviter, mais on ne sait jamais… Après tout, Alowin était aussi un espion et quelqu’un qui revendait des informations alors… On ne sait jamais quand un ennemi est dans le coin et il fallait se méfier de tout le monde. Bon, pour dire la vérité, ce nouveau venu ne lui faisait pas vraiment peur vu son air… totalement à l’ouest ? S’il lui donnait une carte pour trouver l’est, est-ce qu’il aurait une autre expression ? Soupirant un coup, même ses blagues mentales ne l’aidaient pas vraiment dans cet endroit.
Mettant les mains dans ses poches, il attendit une réponse qui se fit un peu tarder, mais qui finit par arriver. Ce n’était pas un endroit pour se balader ? Ah bon ? C’était un peu bizarre comme remarque car surement peu de personne venait pour vraiment faire une petite balade. Tournant la tête vers la tombe de ses parents, il haussa les épaules.

« On ne peut pas vraiment dire que ça soit un endroit pour se balader non ? » Dit-il simplement pour lui répondre.

Un peu après, l’inconnu lui dit que ce n’était pas un endroit vraiment sûr et qu’il devait faire attention. Pour dire la vérité, Alowin s’en fichait totalement. Se faire agresser, crever et alors ? Il allait bien sûr se défendre, mais ce n’était pas le genre de personne qui tenait vraiment à sa vie. Au moins avec cette remarque, le rouquin sut rapidement qu’il n’était pas là pour l’agresser.
Une remarque sur ses vêtements ? Ouais, il n’était pas discret, mais c’était le but. Alowin aimait être voyant et se faire repérer par moment, comme s’il voulait marquer les esprits et qu’on ne l’oublie pas une fois qu’il mourra. Par contre, il prenait une tenue totalement différente quand il était en mission d’espionnage, quand même !

«  Tu n’aimes pas ? Pourtant, le jaune est une jolie couleur !~ » répondit-il en disant une bêtise, bien sûr.

Mais son attention fut vite détournée par un chat qui venait de sortir de sa capuche. Il avait des lunettes… ? Sérieuement ? C’était la première fois qu’il voyait un chat avec ce genre de lunette sur la tête ! S’approchant des deux bonhommes, il fixa l’animal comme s’il le scrutait.

«  Il a des lunettes plutôt, sympa ! ~ C'est un nouveau style? ~ » Dit-il en regardant le matou et fixant l’inconnu en face de lui.

Le bonhomme ne semblait pas avoir énormément d’expression, mais le sourire qu’il eut en regardant le chat amusa notre grand bonhomme. Il y a toujours quelque chose qui nous fait rire dans la vie, même sans on ne veut montrer aucune émotion. D’un côté, heureusement que Sushi était resté à la maison car le matou aurait sûrement essayé de le croquer…

Oh et sinon, vous avez remarqué que Seven ne s’était pas du tout présenter ? Effectivement, c’était une habitude que le rouquin avait pris en rapport avec sa mission : ne jamais dire son identité en premier et bien vérifier que celui d’en face ne la cherche pas. Cela pouvait paraitre étrange comme façon de penser, mais quand on était un espion, on faisait attention au moindre faux pas.
avatar
Messages : 84
XP : 111
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 24
Familier : Sushi - Poisson rouge
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Let's play ! :: Vieux cimetière-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit