Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

You're such a perfect arrangement of atoms ♥ - Azurias - END

 :: Once upon a time... :: Alfheim Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 21 Juil - 3:50

AZURIAS ELRIA


Nom : Elria
Prénom(s) : Azurias
Âge :  26 ans
Lieu de naissance : Un nénuphar au jardin d'Eden '^'
Sexualité : Elle n'y a jamais pensé, sans doute bi
Statut/métier : Voyageuse + herboriste itinérante
Famille : Deux parents, Raine et Lapis Elrias, qui sont hélas morts. Cela dit elle considère les animaux de la forêt comme une grande famille.
Race : Pokémon, Azurill pour être précise Nymphe
Groupe : Alfheim of course
Pouvoir primaire : Contrôle de l'eau, sous forme liquide uniquement mais c'est déjà pas si mal.
Pouvoir secondaire : Contrôle de la 'nature', concrètement ça implique de maîtriser la pousse et les orientations des végétaux. Elle ne contrôle pas les animaux mais peut leur parler, ça tombe bien ils l'intimident moins que les humains.
Malus : Azurias ne peut dormir ailleurs que dans l'eau, ce qui est un peu gênant lors de ses voyages, elle doit être sûre de trouver un point d'eau assez large pour s'y allonger. Rester trop longtemps au soleil lui est également néfaste.
Catalyseur : Un pendentif offert par ses parents à la naissance, c'est une fine chaîne argentée avec une perle d'un joli bleu au bout. Cette perle est son catalyseur, elle garde le collier avec elle même si la chaîne est maintenant cassée.
Familier : Sorel, un canari particulièrement sarcastique qui lui a évité plusieurs death traps mais fait hélas parfois entendre des horreurs a ses oreilles si pures. Leur relation consiste en soupirs et menaces de mort de la part de Sorel et grands sourires et chansons douces venant d'Azu.



CARACTÈRE

You did not break me, I'm still fighting for peace



Azurias est la Pureté™, c'est important à savoir. Très douce, être partiellement élevée par une meute de loups ne l'a pas rendue dangereusement sauvage contrairement à ce qu'on pourrait craindre. Au contraire, ça lui a appris à se soucier de autres et la valeur que la confiance peut avoir. Azurias est quelqu'un de confiance, d'ailleurs, elle tient parole et ne pense jamais à mal. Si elle vous affirme quelque-chose elle n'essaiera pas de vous piéger quand bien même elle le pourrait en donnant des informations ambiguës, ça lui passe difficilement par la tête et puis elle n'en verrait pas l'intérêt. Oh pas que ça lui revienne jamais à la gueule, si elle est sage ce n'est pas le cas de tout le monde, mais elle fait de son mieux pour ne pas se laisser impressionner. C'est quelqu'un d'optimiste et de débrouillard qui ne perdra ni son courage ni son sourire face à une situation compliquée: il suffit de réfléchir, il doit bien y avoir un moyen d'arranger les choses. D'ailleurs ce n'est pas elle que vous irez décourager en ce qui concerne l'avenir de ce monde en lui disant que même leur divinité a abandonné, elle n'en a que faire. Il a simplement besoin qu'on lui ouvre les yeux, et la nymphe est déterminée à y aider. On la traiterait d'obstinée qu'on n'aurait pas tout à fait tort, d'ailleurs.  

Détail important s'il en est, Azurias aime la nature. Elle y est née, elle y a passé le plus clair de son temps il faut dire, elle serait clairement paumée en ville. D'ailleurs sa timidité fait qu'elle ne demanderait sans doute même pas son chemin, ayant peur d'être prise pour une idiote. Elle a bien moins de mal à s'adresser à des animaux, les trouvant en général moins intimidants. D'une sincérité désarmante, avec elle on n'en rate pas une: ses émotions passent toutes sur son visage, claires comme de l'eau de roche. Elle pleure quand elle est triste ou qu'elle a peur et n'hésite pas à chanter tranquillement lorsqu'elle est heureuse. Cela dit cette sincérité peut-être un vrai cauchemar, d'un part parce qu'elle ment très mal, et de l'autre parce qu'il lui arrive d'être d'une incroyable indélicatesse, de ce fait. Elle vous balancera le fond de sa pensée à la figure sans autre forme de procès, et si elle s'imagine que ça peut vous blesser, elle ne reculera pas pour autant: Azuria n'aime pas y aller par quatre chemins. Cela dit généralement elle réconforte plus qu'elle ne blesse.

Autre-chose en rapport avec son éducation ayant en grande partie eu lieu dans la nature, c'est son absence totale de pudeur. Elle ne s'imagine aucunement ce que peuvent vouloir faire les gens ne la voyant dénudée et se baigne donc sans rien sur elle: c'est franchement gênant pour se déplacer, tout de même. Enfin là elle sonne naïve (parce qu'elle l'est pas mal, duh) mais ne la prenez pas pour une cruche non plus. Vous ne l'approcherez pas si facilement, bien qu'elle ne vous prête pas de mauvaises intentions en principe. Un brin farouche, un brin craintive, Azurias reste une créature de la forêt pas très habituée aux êtres humanoïdes, elle prend ses précautions. Une fois en confiance c'est quelqu'un d'affectueux, mais elle ne vous sautera clairement pas au cou au premier abord. De plus, les bons principes qu'elle respecte sont à double-tranchant. Elle a la rancune assez facile, dépassez les bornes et elle n'aura aucune considération pour votre misérable personne. Les personnes comme vous devraient crever. Ce sera mieux pour ce monde. Vous l'avez mérité, la prenez pas pour une mioche qui a peur des conséquences de ses actes, qui a peur de faire ce qu'il faut. Elle est altruiste, et contre la violence, mais si vous continuez il faudra que quelqu'un vous arrête, alors disparaissez de sa vue.



PHYSIQUE

You say you want to know her like a lover


Azurias est franchement jolie, ce à quoi on peut s'attendre venant d'une nymphe après tout, celles de son espèce sont réputées pour cela. Cela dit contrairement aux légendes n'ayez crainte: vous n'aurez pas une obsession embêtante pour elle au premier regard. Ce ne sont que des histoires pour effrayer les humains. Elle doit mesurer un peu moins d'1m65, pas très grande mais ça ne l'empêche pas d'être assez bien proportionnée. Fine, élancée, elle n'a jamais eu a combattre directement et ne serait pas très adroite avec ça, n'étant clairement pas taillée pour la guerre de toutes manières. Non, ses mains son plus adroites avec la préparation de remèdes que le maniement des armes, et si elle sait faire preuve d'agilité c'est pour danser ou grimper aux arbres, pas esquiver des coups. Je ne dis pas qu'elle est fragile comme une château de cartes, mais ça va la déstabiliser, si ça se trouve elle n'aura au départ même pas le réflexe de répliquer.

Malgré tout le temps qu'elle passe à l'extérieur, sa peau reste assez claire, sans doute n'est-elle pas très prompte à bronzer. Ne s'étant jamais blessée très sérieusement, elle n'a pas de cicatrices où que ce soit. Le seul truc qui vous paraitra étrange avec la forme de son corps en général, c'est ses oreilles horizontales et pointues. Elles sont somme toute assez normales pour une nymphe, mais les humains ont une fâcheuse tendance à bugger un peu. Sans doute avaient-ils été trop occupés à se remettre de sa couleur de cheveux détailler son visage pour les voir au premier abord. Ses traits sont agréables, plutôt doux, quoiqu'assez déroutants quand on connait son âge. Elle ne fait franchement pas ses 26 ans, sans doute en partie à cause de ce sourire innocent qu'elle affiche souvent, ou ses émotions qui sont clairement visibles sans retenue aucune. Sur ce point-là Azurias est un livre ouvert, et ça ne joue pas souvent en sa faveur.

Elle porte ses cheveux très longs, plus bas que la taille, mais comme ils sont un brin gênants comme ça la nymphe préfère les attacher, soit en une tresse soit en deux couettes sur les côtés de la tête. Ils sont lisses donc leur entretien n'est pas terriblement difficile, bien qu'elle soupire généralement de fatigue rien qu'à l'idée de prendre son peigne et les démêler. Enfin ce n'est pas ce vous marquera lorsque vous verrez ses cheveux, cela dit bien que leur longueur soit franchement irrationnelle. Non, vous serez plutôt interloqués par leur couleur qui n'a rien de naturel selon les standards humains. Ils sont bleu azur, à peu près comme ses yeux, c'est là qu'on se dit que niveau prénom ses parents n'ont pas été terriblement imaginatifs.



HISTOIRE

You want three wishes, you want never bitter and all delicious


Azurias est née une belle journée de printemps à Alfheim, au beau milieu du Jardin d'Eden. Je ne dis pas ça pour être poétique, elle est réellement née dans le Jardin, d'un nénuphar pour être précise.

Plusieurs mois auparavant, une très belle nymphe du nom de Lapis avait remarqué l'aspect étrange de la plante lors d'une de ses promenades. Au premier abord on aurait dit un bouton de fleur tout à fait normal, mais en passant à proximité de celui-ci, la nymphe avait remarqué qu'il semblait émettre une faible lumière. Croyant d'abord divaguer, elle n'y avait pas prêté attention, mais en repassant de jour en jour, son impression se confirmait: le bourgeon était lumineux. C'est alors que les récits de nymphes plus âgées lui revinrent à l'esprit: contrairement à la majorité des êtres vivants, les nymphes ne naissaient pas par fécondation mais de façon bien plus aléatoire. A n'importe-quel moment de l'année, une fleur du Jardin d'Eden était susceptible de porter l'une d'entre elles, on les reconnaissait à l'aura lumineuse les entourant. C'était donc à cela qu'elles faisaient référence.

Ne perdant pas de temps, Lapis avait alors répandu la rumeur parmi toute la communauté des nymphes d'Alfheim: comme mentionné plus tôt, les naissances étaient rares et elle ne savait pas s'il y avait quelque-chose à faire pour que ça se passe bien, autant avoir le plus d'aide possible. Mais il s'avéra qu'il n'y avait rien à faire sinon surveiller le nénuphar qui mettrait environs quatre mois à arriver à maturité, et être là lors de la naissance pour aider la nouvelle nymphe à faire ses premiers pas dans leur monde. Il avait été décidé qu'elle et une nymphe homme du nom de Raine s'occuperaient de celui ou celle qui n'attrait ce jour-là. Ils seraient en quelques sortes ses 'parents', l'aspect biologique en moins.

Le jour de la naissance d'Azurias, alors que bon nombre de nymphes attendaient autour du nénuphar depuis peut-être une trentaine de minutes (hormis Lapis qui était là depuis l'aurore, agitée comme jamais), la fleur qui avait désormais beaucoup enflé commença à s'ouvrir. Les pétales se séparaient d'abord lentement, restant à la verticale puis descendant progressivement sur les côtés tandis que la brillance émanant de la fleur s'intensifiait, obligeant l'assistance à plisser les yeux. Il y avait une puissante énergie magique qui flottait dans l'air, c'était plus qu'impressionnant et Lapis commençait à comprendre pourquoi tant de leurs amis à Raine et elle avaient insisté pour assister à la naissance. Lorsque la fleur fut entièrement ouverte, la lumière se dissipa progressivement, et on put apercevoir une sorte de poche d'eau à la paroi rosée, très fine, dans laquelle était allongée la silhouette d'une enfant d'environs 3 ans. Lorsque Lapis s'approcha l'enfant avait commencé à s'agiter, déchirant la poche qui se vida de son eau et découvrant l'air libre avec un air à la fois surpris et émerveillé sur le visage.

" Maman ? "

Interrogea-t elle en une sorte de gazouillis lorsque ses yeux se posèrent sur Lapis qui fondit certainement intérieurement en la prenant dans ses bras. Elle avait de grands yeux bleus comme les eaux du lac miraculeux, et la couleur de ses cheveux en était proche également. C'est sans doute en cet honneur qu'elle fut prénommée Azurias.

Les souvenirs d'enfance d'Azurias sont très lumineux, normal pour quelqu'un qui est né à Alfheim elle savait déjà plutôt bien marcher et parler lorsque Raine et Lapis l'ont accueillie, pour une raison mystérieuse, mais il lui restait bien entendu tout à apprendre sur ce monde. Elle se rappelle avoir écouté Lapis lui raconter l'histoire de Mysidia avec des étoiles dans les yeux, sursautant lorsque sa mère lui mimait la colère de Faronir et affichant un air plus que curieux lorsqu'elle lui parlait de la nuit. Il ne faisait jamais nuit chez eux, difficile de s'imaginer ce que pouvait être l'obscurité. Elle en avait bien un semblant d'aperçu à l'aurore et au crépuscule, mais ça n'avait rien à voir avec la nuit quasi-éternelle qui recouvrait Zhakal. Bien sûr, curieuse comme elle était, la jeune nymphe avait tout de suite demandé à aller voir, mais ses parents l'avaient immédiatement mise en garde: Zhakal n'était pas un endroit pour elle. Trop dangereux, les gens y étaient trop violents, pour son propre bien elle devait rester ici. Il est clair que quelqu'un comme elle n'aurait pas survécu une nuit là-bas, de toutes façons.

Lorsqu'elle fut assez mature, la petite famille commença à voyager à travers Alfheim, permettant à Azurias de découvrir sa contrée natale autrement qu'à travers les récits de ses parents. Curieuse, avide de connaissances, elle était inlassable et ne se plaignait que rarement de tout le temps qu'ils passaient à marcher entre différents points de repos. Il faut dire que le contrecoup du pouvoir de la nymphe était assez handicapant, pour voyager. Toujours devoir trouver une flaque d'eau assez vaste pour qu'elle s'y étende leur avait parfois apporté bien des complications, mais disons qu'ils s'étaient débrouillés. Depuis que ses parents lui avaient offert ce pendentif orné d'une jolie perle bleue, la demoiselle l'utilisait comme catalyseur et arrivait bien mieux à manier l'eau. Elle s'en était servie pour rassembler de l'eau dans un endroit voulu pour palier au problème de son absence en quantité suffisante pour pouvoir y dormir. Leurs journées s'écoulaient tranquillement, entre Lapis fabriquant des remèdes avec des plantes médicinales et Raine s'arrangeant pour chasser de quoi les nourrir et vendre ce qu'ils avaient en trop.

Malheureusement il fallait qu'un évènement qu'Azurias ne s'explique toujours pas vienne légèrement entacher le si joli tableau qu'offrait sa vie jusqu'ici. Elle devait avoir environs 13 ans lorsque ça se produisit, et même si on ne peut pas dire qu'il se soit passé quoi que ce soit de réellement choquant, la nymphe garde ce souvenir en mémoire comme particulièrement marquant.

Azurias se retourna paresseusement dans son lit d'eau, sentant le sommeil s'accrocher à elle comme une huitre à son rocher. Ils avaient beaucoup marché le jour précédent et elle avait beau s'être couchée lorsque Raine le lui avait recommandé, elle se sentait encore fatiguée. Mais peut-être était-ce juste des courbatures passagères. Se redressant de la large flaque d'eau qu'elle s'était aménagée pour dormir, la demoiselle repoussa un peu sa fine couverture et chercha ses vêtements des yeux. Des gouttes d'eau dégoulinaient de ses épaules et de ses cheveux qu'elle avait pourtant attachés, la faisant légèrement frissonner. Le ciel n'était pas très couvert mais elle ferait mieux de ne pas trop trainer à se sécher si elle ne voulait pas attraper froid. La nymphe se leva de la flaque, utilisant son contrôle de l'eau pour la faire couler et s'en débarrasser plus vite avant d'enrouler son corps dans sa couverture. Ses vêtements étaient là où elle les avait laissés pliés hier mais.. quelque-chose ne collait pas. L'espèce de lit aménagé par ses parents était vide lui aussi. Ca aurait pu paraitre anodin, peut-être qu'ils étaient partis chercher des baies,  des plantes pour les remèdes de Lapis ou un truc comme ça.. Seulement leurs vêtements étaient à terre, leurs chaussures aussi, toutes leurs affaires traînaient sur le sol et le sac de sa mère était ouvert et renversé sur le côté comme s'il était tombé soudainement.

Inquiète, la jeune nymphe garda la couverture ses ses épaules en s'en approchant, le redressant puis retournant les vêtements dans l'espoir vain de trouver ses parents. Peut-être avaient-il rétréci pour une raison obscure, comme dans certains contes de fées. Cette recherche absurde ne donnant rien, elle se mit à marcher autour de leur semblant de campement en appellent les noms de ses parents du plus fort qu'elle le pouvait sentant la panique grimper. Où étaient-ils ? Qu'est-ce qui leur était arrivé ? Pourquoi n'avait-elle rien entendu ? Ils ne pouvaient pas être partis sans elle, ils ne lui feraient pas cela.. Mais cette hypothèse se faisait de plus en plus sérieuse dans son esprit, et elle avait les larmes aux yeux lorsqu'elle  trouva le moyen de penser de façon rationnelle. Non ils n'étaient pas partis. Ils auraient pris leurs affaires, logique. Azurias ne retenait pas ses sanglots amers lorsqu'elle revint sur ses pas pour voir leur campement vide. L'idée qu'ils soient morts devenait de plus en plus plausible dans son esprit. Vous pensez qu'elle aurait retrouvé les corps ? Mais les nymphes ne font jamais rien comme tout le monde. Elles naissent dans des fleurs et, au bout de longues années, retournent à la terre les ayant vues naitre. Leurs corps son consumés par leur magie et retournent à la terre, c'est du moins ce que racontent les légendes. Et c'est ce dont Azurias s'est fermement convaincue, ne voyant d'autre explication.

Leur temps était écoulé, et elle ne pouvait se retenir de sangloter comme l'enfant qu'elle était, tirant les pans de sa couverture contre elle. Ils lui avait beaucoup appris mais pour l'heure elle ne se sentait pas capable de mettre tout cela en pratique. Elle n'avait jamais été entièrement seule, c'était un début assez brutal pour son kokoro fragile quelqu'un comme elle. Enfin au moins elle avait toujours des affaires de voyage, elle avait toujours une carte, elle avait bien des moyens de se repérer mais visiblement pas l'esprit à ça.

" Oh, t'as pas bientôt fini de chialer ? "

Lança alors une voix agacée, faisant relever la tête à la nymphe qui s'était agenouillée à côté de son lit le temps de se remettre de ses émotions. Elle jeta des regards vifs autour d'elle mais ne vit personne et commença à se poser des questions lorsqu'un rouge-gorge se posa devant elle. Essuyant rapidement les larmes qui rendaient sa vision floue, la demoiselle détailla l'animal en s'attendant à ce qu'il gazouille comme le faisaient généralement les oiseaux. Au lieu de ça il eut une sorte de sifflement avant de sautiller sur place.

" Incroyable ce que les nymphes peuvent être chochottes tout de même ! "

S'énerva-t il seul, ne s'adressant sans doute pas à Azurias puisqu'il ne la regardait pas. Peut-être ne s'attendait-il pas à ce qu'elle comprenne. Elle non plus ne s'attendait pas à comprendre à vrai dire, et si c'était une manifestation de son second pouvoir, elle était pour l'heure franchement confuse et ne s'en rendait pas compte. Il est vrai que certaines créatures développaient un second pouvoir, mais elle ne s'attendait pas à ce que ce soit son cas. Finissant d'essuyer ses cils trempés de larmes salées, la nymphe s'adressa à l'oiseau d'une voix douce, pas tout à fait certaine que la voix que ses paroles ne soient pas le fruit de son imagination.

" Je.. suis désolée.., dit-elle en ravalant un sanglot, c'est que mes parents sont.. disparus"

Elle n'arrivait pas à les dire morts. Peut-être qu'ils ne l'étaient pas après tout, même si toute autre explication paraissait impossible. Le rouge-gorge eut un sursaut avant de regarder dans sa direction, visiblement interloqué. Ils restèrent bien quelques secondes à se toiser en chiens de faïence sans trop comprendre ce qui venait des passer avant que l'oiseau ne tressaute sur place en lui demandant si c'était à lui qu'elle parlait, ce à quoi Azurias répondit que oui, le plus naturellement du monde, bien qu'elle ne comprenne pas du tout le phénomène. C'était la première fois que ça lui arrivait.

" Et maintenant tu vas faire quoi ?, railla l'oiseau, Rester là à pleurer ?"

Elle venait de lui raconter la mauvaise surprise qu'elle avait eue à son réveil mais n'avait pas réellement pensé à ce qu'elle ferait maintenant. Peut-être que retourner au Jardin d'Eden voir si elle trouvait d'autres nymphes pour l'aider jusqu'à ce qu'elle soit tout à fait indépendante était une option. Mais le rouge-gorge, qui s'appelait Psychose, ne put retenir un rire moqueur aussitôt qu'elle émit cette hypothèse. Qui ça, elle ? Retourner seule au Jardin d'Eden ? C'est qu'elle avait plus d'humour que ce qu'il s'était imaginé en plus. "Sans vouloir l'offenser", il ne pensait pas qu'elle pourrait retourner là-bas seule et en un seul morceau. Pourtant son interlocutrice était déterminée. Elle n'était pas une incapable non plus, elle atteindrait son objectif qu'il y croie ou non. Après tout, elle n'avait clairement pas besoin de l'approbation d'un oiseau qu'elle connaissait à peine pour s'en sortir, pour qui se prenait-il ?

" Eh bien bon vent, Psychose ! " Lança la nymphe en s'éloignant.

Elle avait rassemblé les affaires qui lui semblaient utiles dans un seul bagage qui serait le sien, laissant à contre-coeur pas mal de choses appartenant à ses parents sur place. Tant pis, ça ne lui servirait pas de toutes façons, inutile de se voiler la face. Mais à peine avait-elle fait quelques mètres que l'oiseau apparaissant dans son champ de vision, lui intimant de cesser ses conneries immédiatement. Il ne croyait clairement pas en ses capacités pour ce voyage mais ne pouvait pas la laisser partir comme ça.

" Laisser une idiote pareille courir à sa perdre, siffla-t il en guise de justification, j'ai un minimum de décence tout de même. "

Bien qu'Azurias soit plutôt réticente au premier abord, trouvant Psychose franchement désagréable, elle ne fut pas trop difficile à convaincre et le suivit vers la forêt la plus proche. Il disait qu'il fallait qu'elle en apprenne plus avant de partir, que ce soit sur elle-même ou sur la survie en règle générale. A ne voyager qu'en groupe, il y avait clairement des éléments q'elle avait ratés et qui lui seraient utiles. Trouver de quoi se nourrir par exemple, et la demoiselle dut admettre qu'elle n'avait effectivement aucune idée de comment différencier les baies comestibles de celles qui ne l'étaient pas. Et puis elle était jeune, elle avait encore besoin d'une structure plus ou moins parentale pour l'encadrer jusqu'à ce qu'elle soit un peu plus mature. Enfin jusqu'à ce qu'elle soit mature tout court, selon Psychose, mais il n'allait pas non plus lui lancer ça à la figure directement: ses pleurs étaient agaçants.

Ils voyagèrent ensemble un ou deux jours jusqu'à atteindre le coeur de la forêt, l'endroit où le rouge-gorge était le plus sûr de trouver ceux qu'ils cherchaient. Lorsqu'ils arrivèrent l'endroit était désert, mais le temps qu'Azurias pose ses affaires et s'adosse à un arbre, une meute de loups les entourait. Elle prit peur en voyant le groupe d'animaux les approcher à pas lents, oreilles plaquées contre leur crâne. Jamais elle n'avait approchée loups d'aussi près, aussi ne pouvait-elle s'empêcher de trouve leurs mâchoires puissantes et leurs larges pattes impressionnantes. Voire effrayantes. Pourtant Psychose lui intimait de ne pas s'agiter: c'était précisément eux qu'il cherchait. Quelle idée. En fait concrètement il voulait qu'elle se fasse dévorer.  

" Je.. suis désolée de vous avoir dérangés, bredouilla la nymphe, mal à l'aise; je vais repartir.."

Commença-t elle avant d'être interrompue par le rouge-gorge. Bien sûr que non elle n'allait pas repartir. Il commença alors à parlementer avec l'alpha de la meute, et elle comprit rapidement que c'était à eux qu'il comptait la confier pour qu'elle apprenne à se débrouiller un peu. Pendant ce temps, plusieurs des autres canidés, curieux, s'étaient approchés prudemment pour la renifler, essayant sans doute de déterminer qui elle était ou du moins s'ils la connaissaient. D'abord nerveuse, elle sursautait à chaque fois que la fourrure de l'un de ces animaux la frôlait, mais le temps que Psychose finisse de parler avec l'alpha elle ne faisait même plus attention. Le loup gris à la carrure imposante s'avança alors pour faire face à Azurias, lui donnant l'occasion de constater qu'il semblait relativement âgé, et sa fourrure portait quelques cicatrices.

" Azurias, n'est-ce pas ?, demanda-t-il sans attendre de réponse; Tu vas rester avec nous."

Il s'appelait Ethos, apprit-elle plus tard, alors qu'elle avait encore un peu de mal à s'habituer à la vie avec le meute de loups. Ils ne bougeaient pas beaucoup en définitive, ayant un territoire déterminé et chassant sur celui-ci pour se nourrir. L'avantage à vivre avec des prédateurs c'est qu'elle n'avait rien à craindre des autres animaux, par ailleurs. Psychose semblait se sentir concerné par son sort, en définitive, puisqu'il revint plusieurs fois durant les 6 ans qu'elle passa en compagnie des loups. Mais chaque passage fut plutôt rassurant pour le rouge-gorge, visiblement. La nymphe se rendait utile autant que possible en utilisant notamment les remèdes qu'elle avait appris à préparer avec Lapis avant que celle-ci ne disparaisse. Ses débuts avaient été terriblement maladroits mais elle s'intégrait progressivement à la meute, et en retour ceux qui avaient le temps lui apprenaient à se débrouiller dans la forêt par petites touches. Elle apprit plus de noms de plantes qu'elle ne pensait pouvoir en retenir, sans parler de leurs propriétés. Elle apprit quelles baies il valait mieux éviter, comment procéder si elle voulait surprendre une proie et l'attraper pour se nourrir.

Bien entendu au premier abord, cette pratique la révulsa. Elle ne se sentait pas capable de tuer une créature elle-même, quand bien même ce soit nécessaire pour se nourrir, quand bien même il s'agisse d'une proie. Mais il a bien fallu que la nymphe se rende l'évidente: elle n'allait pas non plus manger un oiseau vivant, et ne se nourrir que de baies et de fruits n'était pas possible pour la simple et bonne raison qu'on n'en trouvait pas en toutes les saisons. C'est avec un certain dégoût qu'elle s'était habituée à l'idée. Pourtant au fil des années elle est devenue un peu moins mal à l'aise par rapport à cette action, et avait même développé une façon d'utiliser son contrôle de l'eau pour aider à la chasse. Il lui suffisait de se poster au bord d'une rivière en attendant de voir passer un poisson, et dès que l'un d'entre eux se présentait, elle les piégeait dans une bulle d'eau pour les sortir de l'eau. Restait à attendre qu'il s'étouffe dans l'air ambiant. Ca ne la réjouissait pas non plus, mais c'était déjà un peu moins violent. Et puis les loups ne chassaient pas dans les rivières en général, elle ne risquait donc pas de les gêner.

C'est également pendant les années qu'elle passa avec la meute qu'Azurias prit pleinement conscience de son second pouvoir. Visiblement c'était celui qui lui permettait de communiquer avec les animaux, puisqu'il n'était fait état d'aucune autre nymphe comprennent ces créatures de façon innée. Cependant, si elle avait au départ cru que c'était sa seule utilité, elle n'avait pas tardé à comprendre que non. Il s'activait de façon assez aléatoire, sans qu'elle y pense pour commencer. Lorsqu'elle trouvait dommage qu'une fleur ne soit pas encore ouverte, elle avait parfois eu la surprise de voir la fleur s'ouvrir sous ses yeux, détachant progressivement ses pétales. Elle avait aussi vu des ronces s'écarter de son chemin justement lorsque la nymphe se disait qu'un chemin allait être difficile à emprunter à cause de leur présence. Après en avoir parlé avec Ethos, le loup l'avait encouragée à essayer un contrôle volontaire de ce pouvoir, pour faire germer des graines par exemple. Si au départ elle eut beau se concentrer, ses efforts restaient vains, elle finit par comprendre comment 'atteindre' ce pouvoir.

Vint cependant un temps où il fallut bien admettre qu'Azurias était en mesure de se démerder seule pour subvenir à ses propres besoins. Elle ne savait pas se battre, comme l'aurait sans doute souhaité Ethos, mais elle maîtrisait assez ses pouvoirs pour se défendre avec. Il faut dire qu'il ne l'avait que rarement laissez tranquille sur ce point-là, lui répétant que si elle ne s'entraînait pas fréquemment elle ne serait pas capable d'utiliser son pouvoir en cas d'urgence. C'est à 19 ans qu'elle s'est décidée à soumettre l'idée au nouvel alpha de la meute qui avait pris la place d'Ethos lorsqu'il était devenu trop faible pour faire un leader crédible. Il lui fut conseillé d'attendre que Psychose repasse les voir, histoire qu'il soit mis au courant, mais lorsque l'oiseau lui rendit visite, il fut catégorique: elle était toujours assez cruche pour se mettre dans des situations compliquées sans rien voir venir. En conséquences, si elle quitta la meute de loups, ce ne fut pas sans lui.

Leur temps de voyage ensemble se passa assez bien, et Azurias dut bien admette en plusieurs occasions que la présence du rouge-gorge n'était pas de trop. Comme cette fois où elle avait failli suivre un marchand qui prétendait savoir où trouver un lac ou un petit ruisseau pour qu'elle puisse dormir mais qui avait en vérité des intentions bien moins louables. Moins louables comment, elle n'avait jamais deviné, mais Psychose n'avait visiblement pas eu le courage de lui expliquer, comme s'il lui manquait toute une page d'informations et qu'il lui semblait trop fastidieux de tout expliquer. Elle refit un tour du côté du Jardin d'Eden et fut contente d'apprendre qu'une nouvelle nymphe était née, d'un bouton d'or cette fois. Enfin, un mâle, mais elle ne savait trop quelle autre mot que nymphe utiliser pour ceux de son espèce.

Cependant elle eut aussi à faire face à une évènement bien moins réjouissant. Psychose se faisait vieux, pour un oiseau, elle ne sait pas s'il s'est fait manger par un prédateur ou s'il est simplement parti pour qu'elle n'aie pas à supporter sa mort effective, mais en se réveillant un jour, il n'était pus là. Il restait quelques plumes, qu'elle fourra au fond de sa poche avant de lever le camp, versant quelques larmes d'émotion en se disant qu'il avait sans doute voulu lui éviter un trop gros chagrin lorsqu'il mourrait. Même les remèdes qu'elle savait préparer et vendait dès qu'elle ne avait l'occasion ne pouvaient rien pour lui: elle net pouvait pas donner de temps à ce qui n'en avaient plus. La nymphe voyagea donc seule pendant 4 ans, suivant un trajet qu'elle s'était défini assez précisément sur la carte sans jamais quitter Alfheim, gardant en mémoire les avertissements de ses parents et de Psychose. De plus, les histoires que l'on lui racontait sur les autres royaumes n'étaient pas terriblement enthousiasmantes et elle préféra en rester éloignée pour l'heure.

Elle avait environs 24 ans lorsqu'elle s'est décidée à échanger un peu avec des marchands originaires de Tamaris, trouvant leurs technologies et leurs possibles applications médicales intéressantes. Peut-être avaient-ils des méthodes plus rapides que les siennes pour préparer des remèdes après tout. Elle ne se rendit pas sur place mais ses discussions avec les commerçants et commerçantes en étant originaires lui suffirent à rendre certaines de ses productions plus efficaces. C'est dans le courant de cette même année qu'elle fit la rencontre de Sorel, un canari qui allait devenir son familier.

Azurias avait détaché ses cheveux en entrant dans les eaux pour l'instant peu profondes du lac. Ses vêtements l'attendaient sur la rive, mais le crépuscule approchait et elle avait décidé de se laver maintenant pour dormir directement après, ayant été fatiguée par sa journée. La nymphe commençait tout juste à changer lorsqu'un piaillement d'oiseau se fit entendre. Au départ elle pensait qu'il chantait aussi, mais lap piaillement lui sembla agressif et elle essaya de comprendre ce qu'il racontait en activant son second pouvoir.

" Sérieusement, râlait-il, on peut pas dormir tranquille deux minutes ?
Mais quelle mauvaise tête, pouffa la demoiselle, tu aimerais que je te chante une berceuse peut-être ? "  

L'oiseau resta d'abord silencieux, comme elle s'y était attendue, mais au bout de quelques secondes elle vit un canari s'envoler d'un arbre pour voleter devant son visage, visiblement confus. Oui, c'était à lui qu'elle parlait. Il s'agitait tant qu'elle lui envoya de beau sur la tête pour tenter de le calmer. Quelques minutes passèrent, occupées par le canari tentant d'esquiver l'eau que lui envoyait la nymphe avec son pouvoir, ponctuées de ses rires et des exclamations furieuses de l'oiseau.

" Pas de berceuse donc ? interrogea la nymphe avec un sourire malicieux
... Ok fais donc."

Piailla-t il en allant se poser quelque-part sur la berge, non loin de l'endroit où elle avait posé ses affaires. Assez heureuse qu'il aie accepté, Azurias continua de se laver en entonnant une des berceuses que lui avait chantées Lapis pour l'endormir lorsqu'elle était plus jeune, sa voix claire se faisant certainement entendre dans tous les alentours du lac. La luminosité avait beaucoup baissé lorsqu'elle rejoignit la rive et commença à préparer son lit d'eau. Elle chercha l'oiseau des yeux pour constater qu'il s'était endormi sur ses vêtements. Eh bien, il devait réellement être fatigué en définitive. Elle alla se coucher à son tour, et constatant qu'il était toujours là à son réveil, lui demanda s'il ne voulait pas qu'ils fassent route ensemble. Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de compagnie lors de ses voyages, le départ de Psychose avait laissé un vide, mais elle était un brin trop timide pour demander à un humain ou une autre nymphe de venir avec elle. A sa surprise il accepta, se révélant un compagnon de route utile quoique souvent ordurier, mais Azurias se console en se disant qu'elle est la seule à entendre les injures qu'il lance parfois à la figure des gens.


A toi maintenant. Qui es-tu?


Pseudo : Wonder ;D
Âge : 18 ans, on se calme, c'est vous les vieilles peaux ici e.ê
Personnage de l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid
Comment avez-vous connu notre forum ? NEAL
Question, suggestion, remarque ? Peut-être une sorte de bestiaire pour les familiers, histoire de savoir exactement dans quoi se restreindre ? Dunno, c'est peut-être pas utile xD
&  toi, parle nous de toi  !  : Bah j'aime les fleurs et les licornes et puis aussi mettre des couronnes de fleurs sur les gens, c'est important pour moi '^' Non sérieusement je suis moins 'fée papillons keurs' que notre amie Azurias, je pense que ça m'amuserait excessivement de la corrompre progressivement mais ça reste à voir. J'aime beaucoup trainer sur Tumblr et un site du nom de TV tropes et découvrir des webcomic originaux, c'est ma passion dans la vie, de lire des BD /shot/
Code du règlement : Validé par Ayu ! Et ouep pour la réf 8D ~
avatar
Messages : 119
XP : 493
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Familier : Sorel; un canari deadpan snarker qui lui évite bien des emmerdes ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juil - 3:55
Bienvenue sur le forum et... Essaie de rester pure plus d'un mois? -out-
avatar
Messages : 427
XP : 789
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 25
Familier : Raven - Corbeau
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juil - 4:37
AZU ♥ Comment j'me sens agressé en voyant "NEAL" dans ta fiche /pan/

Bref, bienvenue sur le forum, et dévergonde-toi rapidement, ça sera moins douloureux j'pense. /out/

Edit : Comme j'viens de le voir, tu peux retirer la partie "Test rp" du coup, on a décidé de l'enlever. o/
Messages : 282
XP : 200
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 20
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Juil - 23:49

Un mois ça me semble.. raisonnable ? Ouais raisonnable, je vais essayer on va dire /shot/
Et toi Neal je te retiens, avec tes conseils fourbes e.ê

Sinon merci pour l'accueil, j'ai supprimé le test RP comme demandé et j'ai même terminé ma fiche, j'en reviens pas d'avoir été aussi vite :'D
avatar
Messages : 119
XP : 493
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Familier : Sorel; un canari deadpan snarker qui lui évite bien des emmerdes ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Juil - 0:10
C'est vraiment un perso que je me demande comment elle va évoluer ! xD
Mais je n'ai rien à dire. Tu as bien compris le perso et bien adapté. Du coup, je te valide !


N'hésitez pas à faire un RP en + libre + si tu as pas encore de compagnon à Alfheim \o

avatar
Messages : 427
XP : 789
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 25
Familier : Raven - Corbeau
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Once upon a time... :: Alfheim-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres