Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

Sometimes, curiosity isn't a good thing.. [Ft Alwin]

 :: Let's play ! :: Zhakal :: Forêt maudite Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 19 Mar - 19:46


Sometimes, curiosity isn't a good thing..



Loreleï se baladait ainsi dans la contrée, toujours dans ses pensées comme d'habitude. Elle réfléchissait au fait qu'elle devrait essayer de se faire des amis. Être seule, c'est bien mais au bout d'un moment cela finirait par devenir un désavantage pour elle même. Elle résidait toujours à l'orphelinat des Alfheim mais elle était toujours seule, dans son coin, ne discutant avec personne. Et même lorsque quelqu'un lui parlait elle ne répondait pas. Non pas car elle n'avait pas envie  ou autre, mais elle avait peur de faire du mal aux gens. Dû à son jeune âge, elle n'a pas une très grand confiance en elle et son pouvoir en dépend. Elle n'a pas envie d'utiliser sa Voix Toxique sans faire exprès et que l'individu voulant lui parler en soit la victime. Cela dure depuis qu'elle est arrivée à l'orphelinat. Elle sort souvent du bâtiment, surtout la nuit. C'est là qu'elle risque le moins de se faire attraper.

Elle adore ses petites sorties nocturnes, elles lui permettent de décompresser, de penser à autre chose et de s'amuser. Cela ne lui empêche pas de prendre son ours en peluche avec elle, elle le considère comme un vrai compagnon et un porte bonheur. Aujourd'hui sa fameuse sortie nocturne ne sera pas comme tous les autres.

Alors que Lo' se baladait sans faire attention à où elle marchait, notre chère protagoniste se trouvait actuellement dans un endroit non approprié pour elle. Elle marchait dans la forêt maudite, un des terrains des ses ennemis, les Zhakals ! Elle ne s'en rendit compte que quelques minutes plus tard en voyant que l'environnement devenait de plus en plus sombre.

- "Où suis-je ?", se demanda la jeune fille.

Bien sûr, personne ne lui répondit. Elle était bien seule dans cette forêt enfin, à ce qu'elle croyait. Elle entendit quelques bruits bizarres mais n'y prêtât pas attention. Apeurée, elle pressa le pas, et à la place de se diriger dans l'autre côté, dans la peur elle s'enfonça encore plus dans la forêt.

- "Que voyons-nous là.. Une jeune fille ?", exprima une voix sombre et non rassurante.

Loreleï tourna son regard dans différents angles, essayant de distinguer d’où venait cette voix machiavélique.

- "Ma pauvre enfant, tu ne me trouveras pas.. Quelle bonne idée tu as eu de venir ici..", dit à nouveau la voix suivi d'un ricanement.

Loreleï ne pouvait plus bouger, ses jambes tremblaient et des larmes commençaient déjà à se former aux coins de ses yeux.

- "Ne commence pas à pleurer.. Tu ne t'attends même à ce qui va suivre !", rugissa la voix sadiquement.

Avant qu'elle ne puisse faire n'importe quoi, une sorte de ruban noir, volant dans les airs, se dirigea vers elle à toute vitesse. Il attrapa sa cheville et se noua autour fermement. Puis le ruban monta dans les airs, emmenant Lo' avec lui puis redescendit violemment vers le sol. Loreleï frappa violemment le sol, sa colonne vertébrale fut touchée de plein fouet. Elle essaya de se libérer en essayant d'arracher le ruban de sa cheville.

- "Lâchez-moi ! Vous avez juste à me laisser tranquile !", hurla-elle.

Une ombre sortit des bois et se dirigea lentement et en marchant vers elle. Finalement, Lo' réussit à se libérer, fit apparaître ses ailes et commença à s'enfuir dans les ailes, croyant être sorti d'affaire. Mais dommage pour elle, trois rubans semblables à celui d'avant la poursuivirent et s'entourèrent autour de son bassin.

- "Ma chérie, ce serait trop facile.. Te faire souffrir est bien plus amusant !", répliqua son ennemi.

Les rubans, ne lâchant pas leur prise, l'envoyèrent voler contre un arbre. Cette fois-ci, ce sont ses ailes qui furent touchées. Étant les parties les plus sensibles de son corps, elle poussa un hurlement de douleur qui se fit entendre dans toute la forêt. Elle glissa contre le tronc de l'arbre jusqu'à ce qu'elle arriva couchée par terre, son corps ensanglanté, bientôt sombrant dans l'inconscience.

Elle ne pouvait rien faire, elle allait mourir comme ça..?


Codage par Kuroki sur Epicode !
avatar
Messages : 19
XP : 141
Date de naissance : 31/07/2003
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Mar - 10:48
C'était encore une journée banale, une journée comme une autre telles que tu les connaissais. Il faisait nuit mais le jour était déjà bien avancé en vérité, sur les terres de Zhakal. Tu t'étais réveillé assez tard ce matin là et encore, tout ça parce qu'un lapin était passé sous ton nez pendant que tu dormais. Car oui, cette nuit tu avais dormi à la belle étoile, étant donné que tu t'étais un peu trop éloigné de ton repaire habituel la veille. A force de vadrouiller tu finissais par ne plus rentrer au bercail. Mais ça ne t'inquiétait pas plus que ça, après tout si quelque chose te voulait du mal ça se frottait à un loup géant à l'apparence intimidante. Et ce n'était pas parce que tu étais un bon gros toutou que tu ne savais pas te défendre, au contraire tu savais être redoutable quand tu le voulais.

Après un moment à t'étirer tu décidas de te lever avant de marcher un peu afin de te dégourdir les jambes. Il fallait dire que dormir caché derrière les grosses racines d'un arbre n'était pas ce qu'il y avait de plus agréable. Mais tu t'y étais fait depuis longtemps alors te réveiller courbaturé ne te dérangeait plus. Au contraire ça te donnait même une bonne raison de bouger et courir afin de délier tes membres endoloris. Ce que tu fis d'ailleurs, une fois bien réveillé. De base, tu traquais surtout l'odeur du lapin qui t'avait nargué plus tôt parce que tu avais faim mine de rien. Oui tu étais un vrai estomac sur pattes mais tu t'en fichais. Si tu avais faim... Eh bien disons que tu ne te faisais pas prier et allait chercher ta bouffe.

L'odeur de ta proie était encore récente et tu te mis donc à la traquer, prenant ton apparence de loup pour te faciliter la tâche. Te glissant parmi les ombres, aussi discret que possible pour une fois, tu essayais de capter le moindre son de ta proie potentielle dans les environs. Ta patience fut récompensée peu après puisque tu entendis des feuilles craquer un peu plus loin et, dans toute ta splendeur canine, tu t'élanças comme un gros bourrin pour attraper ta proie. Evidemment cette dernière t'avait entendu et détala en entendant tes grosses pattes marteler le sol. Mais ce n'est pas pour autant que tu abandonnas et tu te mis immédiatement à sa poursuite à travers les bois tout en jappant comme un jeune chiot.

Des bribes de conversation cependant te firent arrêter net sur ta lancée. Tu redressas la tête, les oreilles bien droite tandis que tu essayais de capter d'où venaient ces voix. Puis un hurlement retentit, faisant fuir la faune aux alentours et te laissant perplexe. Au final, la curiosité l'emportait sur ta faim. Tu ne savais pas te concentrer sur une tâche bien longtemps et ça se confirmait de nouveau en ce moment même. Néanmoins tu décidas de rester prudent. Une fois que tu eus repéré l'origine des sons, tu t'en approchas en te baissant à ras le sol tout en évitant de faire le moindre bruit. Tant que tu ne saurais pas si cela t'était hostile ou non, tu ne ferais pas de bruit.

Dissimulé derrière des buissons, tu aperçus à quelques mètres de toi un homme étrange qui semblait s'en prendre à une petite fille, affaissée contre un arbre. Tu penchas la tête de côté en grondant tout bas. Cet homme l'avait attaquée? Tu ne savais pas trop, même si tu te doutais que le hurlement que tu avais entendu plus tôt avait été poussé par cette enfant. Elle ne semblait pas du coin d'ailleurs, probablement venait-elle d'Alfheim et s'était perdue ici. Mais toi tu n'en avais que faire des origines de chacun. Qu'ils viennent des contrées de lumière ou d'ombre, tout le monde était au même niveau pour toi. Peut être était-ce parce que tu étais un peu simple d'esprit, mais en tout cas tu ne laisserais personne faire du mal à des enfants. Etrangement ça te rappelait tes frères et soeurs quand tu étais petit, avant que tes bêtises ne leur coûte la vie à tous.

Tu attendis encore un instant avant de sortir en trombe des fourrés, fonçant sur l'agresseur pour lui donner un grand coup d'épaule afin de le faire tomber. Se prendre un loup de ta taille et de ta carrure à pleine vitesse ne devait pas faire du bien et tu le savais d'expérience. Vif comme l'éclair, tu te plaças ensuite entre l'assaillant et la jeune fille, te dressant même sur tes pattes arrières quelques secondes pour paraître plus menaçant tout en montrant les crocs et en grognant. Ton regard rouge sang brillait d'une lueur menaçante également. A l'instant personne n'aurait pu deviner que tu étais d'ordinaire une grosse peluche plus câline qu'hostile. Mais à l'instant tu souhaitais juste protéger une enfant des noirs desseins d'une créature de Zhakal. Une créature de ta contrée à l'exception qu'elle avait de mauvaises intentions comparé à toi.
Sometimes curiosity isn't a good thing
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Mar - 21:50


Sometimes, curiosity isn't a good thing..



Loreleï n'y croyait plus, Sa vie allait se finir ainsi, sans avoir pu accomplir quelque chose. Avant que son ennemi ne puisse lui asséner le coup final, elle entendit des bruitages à côté d'elle et avant qu'elle ne puisse réagir, un animal sortit des buissons et lui donna un gros coup d'épaule le faisant chuter vers le sol. Quelles étaient ses intentions ? Éliminer un de ses concurrents pour pouvoir la finir lui-même ou voulait-il juste l'aider à se débarrasser de son agresseur. Le corps et l'esprit de Lo' étaient tellement en mauvaise posture qu'elle n'arrivait pas à réfléchir correctement. Mais une certaine action lui répondit, l'animal ou plutôt le loup qu'elle avait finalement reconnu comme se plaça devant elle comme pour la protéger.

Elle essaya de se relever un minimum de sa position couchée, mais ses ailes, ces parties de son système corporel aussi importantes que son cœur lui-même, étaient gravement touchées lors des nombreuses attaques qu'elle avait enduré. Au moment exact où elle essaya de se relever, une douleur insupportable traversa son corps. Elle essaya de se retenir de hurler mais la douleur la fit retomber vers le sol. Elle comprit qu'essayer de bouger ne ferait qu'empirer les choses. Elle en profita pour observer son sauveur. Il était très grand, surement beaucoup plus qu'elle. On pouvait bien voir son poil noir de jais, une des choses que l'on remarquait le plus. Elle entendit le loup grogner, indiquant à l'adversaire de faire très attention à ce qu'il voudrait faire par la suite.

Loreleï arrivait à peine à bouger, toujours dans la peur que l'homme s'en prenne à son ami et que ce soit lui qui ramasse toute la colère de l'homme. Elle se tira difficilement sur ses bras, s'approchant de plus en plus du loup. Elle empoigna ensuite délicatement sa fourrure, déjà en manque de force pour se hisser, puis elle rapprocha douloureusement le reste de son corps contre canidé. Comme pour se cacher derrière sa silhouette, ne voulant pas subir encore de la violence envers son corps déjà très amoché.

L'assaillant se rapprochait dangereusement de nos deux amis, n'ayant pas fini son massacre. Il sorti ensuite une certaine arme de sa poche et leva sa poigne surement près à tuer un des deux. Lo' décida de ne pas se laisser faire et elle prit son courage à demain. Il descendit rapidement sa main, le coup partirait quelques secondes plus tard.

Miraculeusement son pouvoir s'activa malgré sa peur.

- "Arrête-toi tout de suite !", hurla-elle dans le but de le stopper.

L'ultrason partit et attaqua directement l'ennemi, lui faisant lâcher son arme, il plaça ses mains sur ses oreilles comme pour essayer d’arrêter son attaque mais ça ne changerait rien. Mais il fallait se dépêcher, l'effet ne durerait pas éternellement et il redeviendrait normal quelques minutes ensuite. Elle essayait difficilement de captiver l'attention du loup, dont elle ne connaissait toujours pas l'identité et pourquoi il l'avait sauvé.

- "Il faut faire quelque chose !", dit-elle stressée.

Mais dans l'état piteux dans lequel elle était, faire quelque chose allait être compliqué. Le seul moyen pour eux de se sauver serait de battre définitivement ce monstre.

- "Il retrouvera bientôt ses esprits !", affirma-elle.

Elle ne savait même pas si il la comprenait mais quelque chose lui disait qu'ils deviendraient de bons amis une fois sortis de cette affaire.






Codage par Kuroki sur Epicode !
avatar
Messages : 19
XP : 141
Date de naissance : 31/07/2003
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 23:58
Tu demeurais bien campé sur tes quatre pattes, le poil légèrement hérissé et les babines retroussées en une tentative d'intimidation envers l'autre Zhakal. Tu surveillais toujours ses gestes, tout en réfléchissant à un moyen de tirer cette enfant de là, de l'emmener loin de cette créature animée de mauvaises intentions. Tu te battais tellement rarement contre tes pairs que tu te surprenais tout seul et qu'à force de réfléchir tu ne savais plus exactement quoi faire. C'était pénible... Mais tu étais trop gentil et pacifique d'ordinaire pour ne serait-ce que penser à blesser quelqu'un volontairement.

Soudain tu sentis quelqu'un agripper tes poils. Tournant légèrement la tête, tu vis que c'était la petite blondinette qui tentait tant bien que mal de se tenir debout en s'accrochant à toi. Elle était dans un sale état... Raison de plus pour toi de la protéger tant que vous en seriez pas débarrassé de cette créature qui ne voulait pas lâcher l'affaire. Tu offris donc à la blessée tout le soutien possible, t'abaissant légèrement sur tes pattes afin qu'elle puisse avoir un meilleur support. Puis, tu remarquas l'autre s'avancer vers vous, porter une main à sa poche et en tirer une arme blanche. Tu te mis à grogner plus fort, toujours pour avertir ce type de ne pas approcher. Oh, tu aurais déjà pu lui sauter à la gorge, mais tu avais toujours tendance à vouloir intimider plutôt que de vraiment te battre. Pour être honnête, la bagarre te faisait même presque peur et tu détestais ça.

Tu ne t'étais pas attendu à ce que la petite réagisse à cette agression. Soudain tu l'entendit hurler, ce qui te fit sursauter avant de sentir un mouvement d'air qui frappa l'assaillant. Sous le coup de la surprise, tu te cabras légèrement tout en observant le type en face qui semblait sonné, ou en train d'entendre un son extrêmement désagréable. La jeune fille t'adressas ensuite la parole, te demandant de vite faire quelque chose tant qu'il ne pouvait pas bouger. Et comme tu étais paniqué par tout ce qui se passait en si peu de temps, tu te mis à piétiner le sol en grondant, réfléchissant toujours à ce que tu pouvais faire à l'instant même. Fuir avec la petite? Eliminer l'ennemi? Le blesser suffisamment pour le faire renoncer?

Tu optas finalement pour la deuxième option même si ça ne te plaisait pas forcément et après des secondes qui te semblèrent durer une éternité. Tu te baissas alors près du sol, donnant un coup de museau à la gamine pour la faire grimper sur ton dos histoire qu'elle soit en sécurité, qu'elle ne prenne aucun contrecoup de ton pouvoir et qu'elle ne risque pas de forcer davantage sur ses blessures. Puis une fois sûr qu'elle était bien installée, tu fis un bond en avant au plus près de l'autre Zhakal. Tes yeux se mirent alors à briller d'une légère lueur rouge tandis que de la glace se formait sous l'adversaire, emprisonnant ses pieds sous un voile blanc jusqu'aux chevilles. Profitant de l'effet de surprise, tu te jetas sur lui pour le faire tomber au sol et recommencer le même numéro mais en emprisonnant ses poignets dans la glace cette fois.

Après une telle utilisation de ton pouvoir, tu commençais à sentir une vague de froid t'envahir et tes pattes tremblaient un peu. Mais tu l'ignoras au mieux, observant le Zhakal se débattre pour tenter de se défaire du piège dans lequel tu venais de le faire tomber. Malgré la faiblesse qui t'envahissait, tu aboyas de façon menaçante avant de commencer à lui lacérer le torse avec tes griffes et de mordre de toutes tes forces en même temps. Tu essayais de l'affaiblir au maximum, avant de pouvoir lui porter un coup faal tout en espérant qu'il ne se libérerait pas d'ici là...
Sometimes curiosity isn't a good thing


[HRP: Désolé du temps de réponse j'étais débordé ;;]
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 19:06


Sometimes, curiosity isn't a good thing..



Alors que l’ennemi était entrain de souffrir suite à son attaque, elle sentit un coup sur son épaule. Elle tourna rapidement la tête pour découvrir le loup, près du sol, la regardant. Malgré le fait qu’ils ne puissent pas communiquer entre eux, elle comprit rapidement qu’il voulait qu’elle monte sur son dos. Elle n’en comprenait pas trop la raison, mais elle ne complaignit pas et accepta. Elle se mit sur la pointe des pieds, puis suite à une petite poussée sur ses jambes qui ne lui fit pas du bien, elle se retrouva sur le dos du loup. Ne pesant pas trop lourd, elle ne devrait pas trop poser de problèmes.

Puis elle se sentit partir, sursautant un peu, avant de finir contre leur ennemi. Il tomba au sol, désorienté. Avant qu’elle ne puisse faire quelque chose, l’air se refroidit rapidement. Elle tourna la tête, recherchant la source du gel. Elle caressa le poil du canidé en dessous d’elle pour se rendre compte qu’il était gelé. Son regard rencontra de la glace formée sur le sol. Elle ne se posa pas plus de questions. Il lui assénant ensuite plusieurs coups de pattes et de griffes qui ne semblaient pas agréables. Mais elle remarquait très bien que son ami s’affaiblissait rapidement et qu’il n’allait pas tenir plus longtemps. Il fallait achever leur adversaire car malgré ses restrictions en glace, il réussirait bientôt à se libérer. Puis, elle eut une idée. Elle regarda son ami le loup avant de lui boucher les oreilles avec ses mains.

Avant de faire quoi que ce soit, elle se rapprocha de l’oreille de leur adversaire. Elle prit une grande respiration puis hurla de toutes ses forces. Un cri aigu et puissant sortit de ses lèvres et résonna immédiatement dans le tympan du Zhakal. Le choc, si puissant, lui fit perdre connaissance de suite. Cette fois-ci, c’était définitif, il ne se réveillerait pas de ci-tôt. Elle descendit du loup et se mit à côté de lui, le regardant.

Elle voyait très bien qu’il avait besoin de repos. Elle commença à partir lentement dans une direction, puis se retourna vers son nouvel ami en lui faisant signe de la suivre.
Après plusieurs minutes de marche difficile, elle trouva enfin un endroit potable. Un rocher surmonté de mousse, auquel elle rajouta des feuilles par-dessus. Elle invita le canidé à s’y installer alors qu’elle s’assit à côté du rocher. Elle devait faire quelques choses à propos de ses ailes. Elle les déploya, les faisant saigner d’avantage alors qu’elle se retenait de hurler. Puis elle attrapa une des nombreuses échardes coincées dans ses ailes, et l’arrache dans le but de la retirer mais ça ne fit qu’empirer. Mais elle s’inquiétait plus de son ami qui semblait mal en point..


Codage par Kuroki sur Epicode !
avatar
Messages : 19
XP : 141
Date de naissance : 31/07/2003
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Let's play ! :: Zhakal :: Forêt maudite-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Fantastique - autres