Mysidia est un forum fantastique/steampunk. Quelle créature et camp allez vous intégrer ?
 

Mille et une sucreries [PV Aether]

 :: Let's play ! :: Zhakal :: Limia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 14 Sep - 22:30
  • Neal SEADWORTHY
  • Aether Shaytan
Mille et une sucreries
Neal regarda à droite, puis à gauche. Rien à signaler. Fort bien, tout allait comme il voulait pour le moment. Pour l’instant, c’était seulement du repérage, seulement la partie ennuyante des missions qu’il pouvait exécuter. Tout s’était calmé depuis quelques temps, et le rouquin avait repris sa vie bien tranquillement. Il fallait cependant noter qu’il avait retrouvé sa sœur et ça, ce n’était pas négligeable. Au contraire, ça allait mieux depuis leurs retrouvailles.

Enfin mieux, bien sûr tout était relatif, et le rouquin aimait croire que ça allait, alors qu’une irrésistible envie de vengeance lui brûlait les entrailles depuis des jours et des jours. Tuer cet homme, et vivre paisiblement avec sa sœur, c’était l’objectif de sa vie presque. Ah si, et buter également celui qui avait tué Zion. Ouais, tout ça c’était important. Après tout, la vie à Zhakal était souvent ponctuée de sang il fallait dire. Sauf quelques fois, mais c’était relativement rare.

Ou alors c’était Neal qui cherchait les problèmes. Avec son fabuleux métier de mercenaire, il lui était assez difficile de ne pas avoir les mains couvertes de sang. En plus, lui qui était un vampire, eh bien c’était d’autant plus compliqué de seulement songer ne pas voir ce liquide rouge qu’il appréciait. Encore une fois, il devrait faire couler du sang. Enfin là c’était un peu différent. C’était une boutique qu’il devait viser, parce que le gérant était pénible, du moins c’était ce qu’il avait compris. Cela dit, il ne s’était pas attardé parce que pour lui, le temps c’était de l’argent. Le temps il n’en avait pas, et de l’argent non plus. Enfin si, mais lui dira que non, parce qu’il en a toujours besoin.

Sa cible d’aujourd’hui ? Un confiseur. Cela lui changeait assez de d’habitude où il devait traquer des fêlés, des tarés, bref des cas sociaux en quelques sortes. Là… C’était juste une affaire personnelle et il semblerait que ce type soit dérangeant. Après il faisait son commerce, où était le souci ? Il gagnait sa vie, et c’était une bonne chose. Surtout à Limia où bon, il fallait survivre. Soit on faisait parti de ces bourgeois qui pétaient plus haut que leur cul, soit des nobles et ça on n’en parle même pas, soit on faisait parti de cette classe de pestiférés, autrement appelés les bas-fonds de la ville où les pauvres vivaient. Après il ne fallait pas s’étonner que certains quartiers soient mal famés. Mais tant pis pour eux, chacun vit comme il peut, et c’est pas une poignée de personne qui allait changer ça.

Neal s’était placé dans un coin à l’abri des regards pour stalker bien tranquillement l’endroit voulu. Une boutique, ce qu’il y avait de plus normal dans cette ville, une boutique parmi tant d’autre. Il était si terrible que ça, ce type, pour qu’on veuille le supprimer ? En plus ce n’était pas comme si Neal ne gagnait pas rien pour cette mission.  Tout cela l’intriguait, et il fallait qu’il découvre tout ça en douceur. Oui, en douceur Neal, il ne faudra pas que tu brûles instantanément la boutique jusqu’à ce que mort s’en suive. Détruire un commerce, c’était moche, il fallait l’avouer. Mais bon c’était son boulot que d’exécuter des trucs ingrats comme ça, parce que le roux était quelqu’un qui se salissait les mains à la place des autres.

Ah, dure vie que celle de mercenaire. On voyait des choses justes et injustes dans ce monde, et peut-être que c’était injuste de faire ça juste parce qu’il ennuyait une seule personne. Neal aurait pu refuser la mission, certes, mais il ne fallait pas faire la fine bouche et cracher sur le travail qu’on lui donnait. Ici à Limia, on gagnait son pain comme on pouvait. Pour le moment, le vampire ne faisait rien. Il se contentait d’observer, attendant de voir si le gérant allait rentrer ou sortir, s’il était déjà là ou s’il allait quitter son boulot, et dans ce cas, il mettrait sans doute le feu à la bâtisse.

Depuis quand il faisait dans le sentiment ? Sans doute était-il chamboulé par tout ce qu’il se passait dernièrement, et qu’il faisait ce qu’il avait à faire tout simplement. Et là, ce qu’il devait faire, c’était d’analyser la situation et agir en conséquence. Pas de précipitation, seulement de l’information, et après, action. C’était donc les maîtres mots de sa mission.
Hello, it's me. ~
Messages : 282
XP : 144
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Sep - 12:02

ft. Neal

Mille et une sucreries

Ca faisait combien de temps qu'il était allongé là? Ah... Peut être une heure, un jour, une semaine, un mois... Aether n'en savait rien. Son regard vide fixait le ciel nocturne de Limia tandis que les tissus et la chair de son torse se reconstituaient lentement. Il se souvenait juste vaguement s'être fait interpellé par des types louches, qui avaient certainement trouvé en lui une cible facile pendant qu'il errait dans les rues de la ville. On l'avait bousculé, traité de nombreux noms peu reluisants, mais perdu dans ses pensées comme il était la plus part du temps, Aether ne leur avait pas prêté attention et avait tracé sa route. Grand mal lui en avait pris puisque ces types passèrent aux armes et c'est avec surprise qu'il avait constaté le trou dans sa poitrine qui commençait à saigner à moindre mesure étant donné son état de cadavre ambulant. Il s'était effondré, une seule pensée à l'esprit à ce moment là tandis que ses agresseurs s'éloignaient en pensant l'avoir éliminé.

Et merde...

Bref, voilà où il en était à l'heure actuelle. Allongé dans un coin oublié et sombre, sans aucune notion du temps avec la nuit noire qui planait constamment sur Zhakal et une blessure qui se résorbait lentement, qui l'aurait tué s'il avait été humain. D'une manière ou d'une autre il était actuellement vulnérable vu qu'il était incapable de bouger chaque fois qu'il se faisait blesser. C'était chiant, et le vert n'avait plus cherché à comprendre pourquoi ça l'handicapait tellement de pouvoir se régénérer quand on le blessait depuis longtemps. Franchement... Il avait une boutique à gérer, tout du moins du mieux qu'il pouvait. Mais avec ce handicap de devenir un légume cérébral quand on le blessait, il n'était pas présent de façon régulière là-bas. Et même s'il s'en foutait, on était déjà venu se plaindre de ses absences alors que la confiserie en elle-même était ouverte.

Finalement Aether fut parcourut par un tressaillement et se redressa en position assise lentement, ses articulations et ses os craquant sinistrement pendant ce mouvement. Enfin, il pouvait bouger... Il regarda autour de lui rapidement avant de se relever en mâchonnant machinalement son index. Allez, il devait rentrer... Peut être que Tiamat viendrait aujourd'hui, et il ne voulait pas l'inquiéter par son absence actuelle. C'était peut être même la seule chose qui le poussait à retourner à sa boutique en fait. Les retrouvailles récentes avec son épouse d'il y a cent ans. Il savait qu'elle ne pouvait pas rester en permanence et au fond de lui ça l'attristait, mais il espérait la voir chez lui chaque fois qu'il rentrait à la boutique. C'était... La dernière chose qui le faisait se sentir un tant soit peu humain, qui gardait une part de sa conscience allumée. Après tout il était prisonnier de son sort en étant un revenant, et son esprit de vivant en avait été énormément affecté pendant toutes ces années, étant presque sur le point de disparaître lorsque Tiamat avait reparu devant lui. Il en avait pour preuve qu'il avait eu énormément de mal à se rappeler d'elle ce jour-là et maintenant il s'en voulait beaucoup.

Le vert marchait d'un pas lent dans les rues de la capitale, mains dans les poches et ignorant ses vêtements déchirés au niveau du torse en plus d'être teintés d'une couleur rouge sale. Il en avait vu des pires honnêtement, et puis ce n'était pas comme si la moindre blessure, même la plus horrible lui faisait quelque chose. On pourrait lui arracher un bras, l'éventrer que ça ne lui ferait rien. Au contraire ça le rendrait curieux de savoir à quoi ressemblent des entrailles, ou son bras vu en coupe. C'est glauque, mais en tant que personne qui a du mal à ressentir quoi que ce soit c'est parfaitement normal pour lui.

Une bonne demi-heure plus tard, Aether arriva finalement devant sa boutique. Il resta un moment face à l'entrée à contempler l'enseigne de son regard vide de vie tout en se frottant la nuque. Il avait beau être mort, jamais il n'avait décroché de ce métier. Il fallait croire qu'il avait ça dans le sang d'une certaine façon... Et c'était peut être aussi des vestiges de son côté têtu qui se manifestaient à travers cette boutique qui vendait des douceurs sur un territoire où presque tout le monde était corrompu. Le paradoxe total. Mais ils 'en fichait, au moins il faisait ce qu'il aimait et ça l'empêchait concrètement de devenir totalement fou. Le vert avait déjà une sacrée case en moins, mais sans sa confiserie probablement que toutes les cases seraient parties depuis longtemps.

Une fois qu'il se décida à ouvrir la porte et entrer, Aether se rendit près du comptoir où gisait une pile non négligeable de bonbons et sucreries qu'il devait trier et ranger dans ses étalages. Une fois assis là, le revenant s'affala sur le comptoir et commença à examiner et trier lentement sa marchandise, pièce par pièce, mettant de côté ce qui était vendable et lançant le reste au hasard à travers la pièce en imitant le bruit d'une balle de pistolet de temps à autre. Il avait tout son temps aujourd'hui, vu que Tiamat était visiblement absente aujourd'hui et qu'il ne risquait pas d'avoir beaucoup de clients non plus...

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Oct - 18:41
  • Neal SEADWORTHY
  • Aether Shaytan
Mille et une sucreries
Neal avait dû attendre un certain temps. L’attente était longue et pénible, surtout quand on a rien à faire dans l’instant présent, ce qui le faisait un petit peu rager. Mais c’était pour le travail, et il fallait qu’il reste tranquille jusqu’à ce que sa cible arrive. Enfin, c’est la boutique sa cible, mais le gérant aussi, alors voilà pourquoi il restait caché comme un imbécile. Pourtant il n’avait qu’à claquer des doigts et la boutique prendrait feu comme du vulgaire papier, alors pourquoi attendre ? Parce que notre rouquin national voulait voir de ses yeux qui était ce type dont plusieurs personnes se plaignaient et ce pourquoi il était là à attendre.

Puis finalement, quelqu’un arriva et le vampire se redressa un peu. Tiens ? Une tignasse verte, ce n’était pas comment. Blanc et rouge ça l’était peut-être ? Non, alors il rejoignait le trio des gens louches avec une couleur de cheveux improbable. Neal sourit légèrement. Était-ce le gérant ? Il devait avouer que la description du sujet était passée dans une oreille et ressortie par l’autre. Peut-être, puisque la boutique semblait fermée jusqu’à présent et ce type venait de l’ouvrir. Vu d’ici, ce type avait l’air d’un mort-vivant, dans le sens où… Bah c’est un mort-vivant, quelqu’un qui n’a pas envie d’être ici mais ailleurs, avec d’autres personnes. Bref, partout ailleurs mais pas à l’endroit présent.

C’était presque triste à voir, mais le rouquin ne ressentait pas de la pitié à son égard. Après tout, ce serait grâce à lui qu’il allait gagner de l’argent. Eh oui, en faisant exploser sa boutique. Enfin, il verrait bien au moment venu même s’il avait envie d’en finir et de passer à autre chose. D’abord observer l’ennemi, base de toute chose. Ennemi était un bien grand mot actuellement, mais peu importe, c’était le cas. Du moins quelqu’un qui n’était pas bien tombé avec lui actuellement. En plus il n’avait pas l’air méchant ce type aux cheveux verts, mais malheureusement pour lui, ce n’était pas son jour de chance.

Cela dit, vu de loin, il n’avait pas l’air d’attendre quoique ce soit de la vie. S’il fallait il était réellement mort, et tout ce que Neal supposait s’avèrerait juste, il n’en savait rien. En attendant, le vampire attendit un moment avant de sortir innocemment de sa cachette après avoir humé l’air pour s’assurer que la voie est libre et qu’il ne s’était pas fait observer durant tout le temps qu’il regardait la boutique du vert. Fourrant ses mains dans ses poches, Neal entra tranquillement dans la boutique, mine de rien, tel le garçon innocent qu’il était, avec un sourire gamin aux lèvres. C’était fourbe ce qu’il s’apprêtait à faire mais pourquoi pas ? Jouer avec sa victime pour mieux la berner, c’était de toute manière sa façon de procéder, alors quoi ? Plus le temps pour les sentiments.

Neal poussa la porte de la confiserie joyeusement, nullement perturbé par l’ambiance assez morbide qui régnait à l’intérieur. Pire qu’un cimetière la boutique, même les morts pourraient s’ennuyer. Mais le rouquin était là pour améliorer la situation… Ou pas d’ailleurs.


« Bonjour ! C’est bien sombre par ici, plutôt normal puisqu’on est à Zhakal mais quand même. »

Le vampire lui sourit chaleureusement en le regardant. Oui c’était carrément triste et sombre, mais il n’allait pas y passer la journée voire la nuit ici, bien au contraire. Il était là pour que les choses soient faites et sans bavure.

« C’est étonnant pour une confiserie de ne pas avoir une horde d’enfants à ses portes comme les morfales qu’ils sont. »

Neal avait cette image des enfants. Des gosses bruyants, gonflants, qui couraient dans tous les sens en criant, et en se gavant de bonbons de tout genre. En fait c’est ça qui l’étonnait le plus ici, qu’il n’y ait vraiment personne, pas même un chat qui traînait dans le coin. Comme si on évitait cette boutique pour une raison ou pour une autre. Peut-être même que le rouquin était son seul client depuis un moment. C’était ce qu’il supposait d’ailleurs, mais il préférait ne pas le dire, son interlocuteur tirait une tête de trois pieds de long, assez triste d’ailleurs comme spectacle.

Même si ça fait chier, il faut toujours avoir un sourire collé aux lèvres pour cacher ses véritables sentiments, et ne pas montrer aux autres ce que l’on pense réellement. C’était la façon de penser de Neal, qui se gardait bien de montrer qu’il n’allait pas vraiment acheter des bonbons.
Hello, it's me. ~
Messages : 282
XP : 144
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Oct - 18:43

ft. Neal

Mille et une sucreries

Peu de temps après s'être lassé de son petit manège, Aether fut un peu surpris d'entendre la porte de sa boutique s'ouvrir. Il arrêta momentanément ce qu'il faisait pour prêter attention à la personne qui venait de rentrer. Toujours affalé sur son comptoir, le vert leva juste les yeux vers le nouvel arrivant pour le détailler rapidement. Un jeune, pâle, les cheveux rouges et les yeux dorés. Il n'avait pas l'air spécialement menaçant non plus, ce qui était une bonne chose pour le revenant. Il ne tenait absolument pas à finir à nouveau dans un état végétatif aujourd'hui, une fois c'était déjà bien assez. En plus ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vu quelqu'un ici alors si en plus c'était pour en prendre plein la gueule il passerait son tour. Mais pour le moment il n'avait pas l'impression que ce serait le cas.

Aether haussa les épaules lorsque le roux lui dit trouver l'endroit sombre même pour quelque chose de situé à Zhakal. Il ne pouvait pas trop faire autrement non plus dans sa situation, ne pouvant pas vraiment payer pour un éclairage de qualité avec ses maigres revenus. Du coup il se contentait de placer des bougies et des lanternes à huile un peu partout, ce qui, sans les bonbons sur les étalages, aurait donné un air de magasin de pompes funèbres à la boutique. Ca ne dérangeait pas le vert mais il était évidement que ça faisait fuir la clientèle, même à Zhakal. Enfin, il ne pouvait pas trop faire autrement alors il devait se contenter de ça.

Le nouvel arrivant mentionna ensuite le manque de présence d'enfants sur les lieux. Il était vrai que les confiseries ça attirait les jeunes le plus souvent. Mais dans son cas, Aether n'en voyait pas souvent. En même temps il vendait pas mal de bonbons farces, dont certains étaient vraiment de mauvais goût. Du coup soit les enfants ne voulaient plus venir d'eux-même, soit les parents refusaient qu'ils reviennent acheter quoi que ce soit après qu'une blague au piment extra fort ait mal tourné. Ajoutez à cela que le gérant n'avait pas vraiment l'air de quelqu'un de confiance (même s'il ne ferait pas de mal à une mouche) et la clientèle du vert se résumait à des clients occasionnels qui ne connaissaient pas du tout sa boutique souvent. Et certains ne reparaissaient jamais par dessus le marché.

Aether bailla un coup avant de se redresser sur son siège, ses os et ses articulations craquants de façon sinistre en même temps. Il détailla ensuite un instant le roux avant de soupirer légèrement.

"...Hm... Jamais d'enfants..."

Il s'étira légèrement ensuite, ses articulations craquant de plus belle. Le vert faisait certainement mauvaise impression mais il n'arrivait pas à faire autrement. Son problème de parole et son tempérament de mort en général étaient des choses qu'il ne pouvait changer avec toute la volonté du monde. Et encore, depuis qu'il avait retrouvé son épouse il tentait vainement de faire quelques efforts avec ça. Comme il le faisait actuellement en fait pour parler un tant soit peu.

"... Voulez quoi...?"


Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Déc - 17:58
  • Neal SEADWORTHY
  • Aether Shaytan
Mille et une sucreries
Si on pouvait être plus motivé que cet individu aux cheveux verts, eh bien c’était carrément impossible. Ce n’était pas possible d’avoir l’air aussi nonchalant, et surtout de craquer autant. Il en avait marre de la vie ou quoi ? Parce qu’il avait juste envie de mourir, du moins c’était l’impression qu’il laissait au rouquin qui l’observait attentivement. Ce qui le marquait le plus, c’était le bruit des os de son interlocuteur. On aurait dit un pantin désarticulé, et cela lui fit hausser un sourcil.

« Problèmes d’articulations mon cher ? »

Le rouquin ne pouvait s’en empêcher, il était curieux et il aimait bien savoir les choses. Oh, ce fabriquant de confiseries n’avait pas le dialogue facile, on dirait même qu’il se forçait à répondre à Neal, comme si le vampire était indigne. Ou alors ce n’était pas ça et ledit vampire avait tout faux. Tout cela méritait réflexion, mais chez Neal, réflexion rimait avec questions. Alors quand le vert lui demanda ce qu’il voulait, il sauta directement sur l’occasion.

« Qu’est-ce que vous vendez exactement comme confiseries ? J’avoue que je ne suis jamais allé dans ce genre d’endroit, ni mangé des sucreries étant enfant… Enfin, je reste un grand enfant après tout ! »

Il sourit aimablement au vert, sa tête de dépressif lui donnait envie de le frapper, de le secouer pour tenter de le réveiller et de lui faire avoir une autre expression faciale qu’un air mort. Ou alors peut-être était-il réellement mort à l’intérieur ? Neal croisa les bras en se disant que c’est tout à fait plausible comme raisonnement, et évidemment il voulait en avoir le coeur net.

« Excusez-moi, mais êtes-vous mort ? »

Il y avait d’autres méthodes pour le dire, mais le manque de tact de Neal l’empêchait de demander autrement que par la question la plus simple mais en même temps la plus délicate. Et encore, peut-être que ce n’était pas du tout cette raison. Après tout, Alex était mort mais c’est un imbécile heureux alors il n’y avait pas de raison qu’un mort soit triste. Du moins c’était son raisonnement, après il en faisait ce qu’il voulait et l’interprétait à sa façon. Neal s’appuya tranquillement sur le comptoir en attendant la réponse de son interlocuteur. Il avait eu vent de ses friandises, alors il voulait être sûr de savoir si c’était ses confiseries qui faisaient râler le voisinage, d’où sa présence ici.

Ce pauvre type n’avait pas l’air spécialement méchant, mais Neal était payé pour cette mission, et une fois qu’il avait accepté un contrat, il ne l’annulait pas et y allait jusqu’au bout. Son but n’était pas de tuer le vert, mais de détruire la confiserie. Le vampire regarda un point derrière le vendeur, pour essayer de voir quelque chose, s’il n’y avait pas quelque chose de suspect qui pourrait le faire tiquer, plissant légèrement les yeux pour voir plus loin, avant de reporter son attention sur son interlocuteur pour le regarder bouger. Les craquements étaient dérangeant à écouter, Neal avait l’impression qu’il pouvait retourner son bras sans aucun souci, tel un contorsionniste, mais il ne jugeait pas pour autant. On voyait de tout à Zakhal et lui était du genre à avoir vu un paquet de trucs grâce à son fabuleux métier de mercenaire.


« En tout cas, ça n’a pas l’air d’être beaucoup la joie par ici. On dirait que vous faites fuir les gens, je me trompe ? »

Le rouquin se demandait si à force de poser des questions, l’autre ne s’apercevrait pas petit à petit où il voulait en venir. Ou alors il était trop amorphe pour tenter quoique ce soit et Neal aurait champ libre pour agir. Mettre le feu à la boutique ne poserait pas trop de soucis normalement, il n’aurais qu’à faire vite si jamais il devait le faire. Pour l’heure, il observait seulement, attendant patiemment pour passer à l’attaque une fois qu’il aura réunit toutes les preuves. Pour l’heure, il pouvait un peu s’amuser et manger des bonbons comme un gamin, après tout il l’avait bien mérité. Mais est-ce que ce type méritait qu’on lui prenne la seule chose qu’il avait ? Hmm, il aurait tout le temps de décider, le vampire allait faire ça proprement. ~
Hello, it's me. ~
Messages : 282
XP : 144
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Jan - 12:03

ft. Neal

Mille et une sucreries

Ce jeunot était... Bavard. Rudement bavard et curieux. Et quand on était ni bavard ni très curieux comme Aether, ça devenait vite un problème. Il était si peu habitué à tout ça qu'il fixait le rouge comme s'il était un esprit ou qu'il lui avait demandé de résoudre une équation mathématique. Donc concrètement avec une tronche de zombie, limite avec un filet de bave lui coulant au coin de la bouche. Le vert avait déjà trop parlé et ça le gênait voir le faisait même un peu paniquer de devoir refaire cet effort. Enfin, c'était surtout de la panique intérieure il ne faut pas trop lui en demander non plus niveau émotions visibles par quelqu'un d'autre. Rien que là c'était clairement visible qu'il ne captait pas tout ce qu'on lui posait en questions et qu'il fallait laisser le temps à son cerveau de procéder les réponses. Aether passion Internet Explorer, bientôt sur toutes vos consoles portables.

Aether commença à tapoter du doigt sur son comptoir à un rythme régulier, tandis qu'il cherchait visiblement à répondre au rouge, ouvrant et fermant la bouche comme un poisson. Il ne trouvait pas de mots ou alors ils lui échappaient totalement. Il les savait mais ils ne venaient absolument pas, il n'arrivait pas à les prononcer. Il finit par soupirer de découragement et se laissa tomber en arrière sur sa chaise, lentement et fixant le plafond. Ca l'agaçait de ne pas réussir à placer un seul mot alors autant qu'il se taise pour le moment. Et comme parfois les gestes valent mieux que les mots, il finit par attraper un bocal rempli à ras bord sur le coin du comptoir, une étiquette presque illisible collée dessus. Puis il le posa devant son client de la journée, l'invitant à piocher un bonbon dedans puisqu'il volait savoir ce qu'il vendait exactement comme bonbons. A son bon souvenir, cette bonbonnière là contenait un mélange entre des confiseries normales et d'autres qui étaient extrêmement pimentées en plus de colorer la langue pour un moment. Il ne savait absolument pas lesquelles étaient normales et lesquelles étaient les bonbons farces cependant.

Il haussa ensuite légèrement un sourcil à la dernière question qu'on lui posa. S'il était mort? Evidemment que oui, même s'il aurait préféré être encore vivant. Crever c'était pas toujours très Patrick ou pratique, comme vous voulez, surtout quand on héritait de pouvoirs à la fois contraignants et utiles. Ne rien ressentir physiquement avait des avantages. Mais parfois Aether aimerait être capable de ressentir des choses, même la douleur serait la bienvenue puisque ça aurait pu lui montrer et lui prouver qu'il était en vie. Ca n'arriverait plus malheureusement, tout comme la mort définitive qui tardait à arriver à croire qu'elle aimait le voir galérer depuis plus d'un siècle. Le vert finit par hocher la tête lentement, ses cervicales craquant sinistrement.

"... Oui."

Au moins c'était un mot simple à prononcer, court et rapide en plus de donner une réponse claire et précise au rouge. Il leva ensuite son regard vairon vers lui, le dévisageant un moment. Au fond de lui, il se demandait si ce type allait le juger pour ce qu'il était, s'il avait demandé ça pour se moquer ou juste parce qu'il avait envie de savoir. Trop simple d'esprit, Aether lui avait juste répondu cash qu'il était bel et bien mort, sans même que la question ne lui semble déplacée. Restait à voir ce que son jeune ami comptait faire de ces informations bien que pour le moment le vert s'en fichait un peu. Il était mort c'est tout, pas besoin d'en faire tout un plat surtout à Zhakal.

Il se leva ensuite et se dirigea vers ses étagères, allant chercher plusieurs jarres qu'il empila dangereusement les unes sur les autres avant de les déposer sur le comptoir à côté de la première. Il se pencha ensuite en avant, son visage dangereusement proche de celui du rouquin, lui laissant limite le loisir de se prendre son odeur de décomposition mixée à celle du sucre dans la tronche.

"Prenez... C'que vous voulez..."

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Jan - 10:55
  • Neal SEADWORTHY
  • Aether Shaytan
Mille et une sucreries
Ce type commençait vraiment à tester la patience du rouquin, qui se demandait très sérieusement pourquoi il s’emmerdait à taper la discussion. En plus le vert en face de lui avait l’air de ne rien comprendre à la situation. Comment pouvait-on être aussi mou ? De plus, ce bruit de tapotage de doigt sur la table était insupportable à ses oreilles et ça lui donnait des envies de lui fracasser la tête contre son comptoir, mais il fallait qu’il se retienne. Pas tout de suite. Pourtant, ce n’était pas l’envie qui lui manquait, très sérieusement. Prendre son mal en patience, courage Neal, tu peux le faire !

Le vampire resta silencieux, attendant une réponse qui ne vint jamais, et cela l’agaça un peu plus. Mais, oh que voyait-il ? Le vert qui poussa un bocal vers lui pour qu’il se serve ! Enfin une action ! Il se retint de dire « enfin », ou quelque chose du genre qui ferait comprendre qu’il en avait marre de parler avec un mur, mais bon, comme il avait l’air de pouvoir se servir, Neal piocha dans le bocal sans chercher à comprendre et goba un bonbon.

Erreur. Grave erreur, tant c’était épicé, et il manqua de s’étouffer par la même occasion à cause de ce bonbon. Okay, donc maintenant le roux voyait pourquoi on disait que c’était des bonbons farces. Au lieu d’être énervé, son côté gamin repris le dessus et après avoir manqué de mourir à cause d’un bonbon trop pimenté, et tu te dis que c’était génial pour faire chier Alex ou Ayumi, ce serait juste super drôle de voir leur réaction s’ils bouffaient un truc pimenté à souhait. Du coup tu gardais cette idée pour plus tard, et l’envie de cramer la boutique s’en allait au fur et à mesure parce qu’il adorait ce magasin tout simplement. En quelques minutes et sachant que le vampire avait envie d’arracher la tête du vendeur depuis le début ou presque ? Oui, ces sucreries l’avaient fait changer d’avis. Ce miracle.

Cependant, il pencha la tête lorsque l’autre lui répondit que oui, il était mort. Ow. Tout s’expliquait à présent et Neal comprenait mieux son attitude de zombie quelque peu attardé, même si la mort, il s’en doutait, ce devait pas être très marrant. Quoique en voyant Alex, il se posait des questions, mais le vert lui redonnait fois en ce qu’il imaginait de la mort. Un état amorphe, presque végétatif. Un vrai légume, voilà. Et les légumes c’est dégueulasse. Donc il ne fallait pas mourir, voilà tout. C’était une sage décision de sa part, et fier de l’avoir trouvé, il hoche la tête positivement. Quoique vu comment les articulations de l’autre craquaient, ça faisait limite peur, on dirait que sa tête allait tomber à tout instant, ce qui serait assez problématique cela dit. Neal n’était pas prêt à voir un mec décapité alors que trente secondes avant il discutait avec lui.

Le rouquin le regarda se lever pour aller récupérer d’autres jarres de bonbons, et il haussa un sourcil. Il l’imaginait sûrement pas avec autant de force, vu comment il les empilait au fur et à mesure pour les emmener sur le comptoir. Il n’aurait jamais parié sur le fait qu’il puisse tout porter d’un coup, en effet il se serait lourdement trompé. Enfin, au moins il avait l’embarras du choix, et il n’avait plus envie de détruire cette boutique qui était pourtant sympathique en dehors du vendeur qui était aussi réveillé qu’un mort. Enfin Neal connaissait bien un fantôme qui avait une de ces pêches… Comme quoi tout variait d’une personne à une autre.

Ce que le vampire ne se risquerait pas à faire du coup, c’est de tuer ce type. Parce que d’une, il était déjà mort donc il ignorait s’il pouvait de nouveau le tuer, et secundo, il ne boirait pas son sang. Du sang de mort, quelle horreur ! Cette idée le fit frissonner même. On lui avait toujours dit de ne pas le faire et c’était bien une chose qu’il ne ferait jamais dans tous les cas. Pas folle la guêpe après tout. Brusquement, tu vis le vert en gros plan. L’odeur l’accompagnant. Il eut la nausée et il cligna des yeux. Il était trop près, et le rouquin n’était pas prêt surtout. Il prit le risque de tapoter la tête du vert avec un sourire un peu crispé, et reculant un peu pour examiner les autres bonbonnes de sucreries.


« Vous en avez sûrement rien à cirer avec votre comportement amorphe, mais y a des gens qui se plaignent de vous et de vos bonbons… J’étais censé tout faire brûler mais comme vos sucreries sont marrantes, j’ai pris la décision de laisser votre boutique intacte. »

Neal qui refusait d’exécuter une mission c’était rare. Mais cette boutique, c’était le Saint Graal de la connerie, le temple de la blague grâce à des bonbons. Bref c’était génial. Voilà pourquoi le rouquin avait prit cette décision, et il irait l’expliquer au vieux qui voulait qu’il crame la boutique que c’est un commerçant qui gagne sa vie comme un autre, voilà tout. Alors le vampire sourit au vert en regardant les différents types de sucreries.

« Bon alors, vous me proposez quoi exactement ? »

Cette fois, il n’y avait plus d’intention hostile derrière le sourire de Neal, qui était devenu tout simplement honnête. Enfin honnête pour lui, ce n’était pas honnête pour tout le monde cela va de soi. Au moins, il avait été honnête sur un point et avait dit la vérité à ce type amorphe, qui prenait cette nouvelle comme il voulait, dans tous les cas, Neal n’allait rien faire d’autres que de faire le plein de bonbons pour sa sœur et ce cher Alex, pour voir leur tête.
Hello, it's me. ~
Messages : 282
XP : 144
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 19
Localisation : Sous ton lit il paraît ~
Familier : Trickster, un renard aussi sassy que son mastah
Voir le profil de l'utilisateur http://mysidia.forumactif.com/

_________________
What's up in Firebrick ?

Je suis gentil ♥:
 

Merci Ayu pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysidia :: Let's play ! :: Zhakal :: Limia-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres